Ultimate magazine theme for WordPress.

L’objectif irréalisable de Sonko et Diomaye Faye…pour 2024

0

L’élection présidentielle est devenue le seul sujet de discussion au Sénégal. Ce 25 février 2024, les sénégalais vont choisir un nouveau président qui aura la lourde tâche de conduire la destinée de son pays pour les cinq (5) prochaines années. Mais des voix se lèvent pour demander le report du scrutin. Ce qui n’est pas le cas des membres du parti des Patriotes Africains du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité (PASTEF). Ousmane Sonko, Bassirou Diomaye Faye et leurs partisans sont prêts pour l’ultime bataille. D’ailleurs, ils se sont déjà fixés un objectif. Un objectif qui, faut le dire, est irréalisable dans unscrutin normal.

sonko

Ngagne Demba Touré est formel pour l’élection présidéntielle de 2024. D’aprés lui, 75 % dès le premier tour, c’est l’objectif électoral fixé par Ousmane Sonko. « Pour l’atteindre, nous devons sillonner tous les quartiers et villages du pays », demande le membre de l’ex Pastef exilé au Mali. Pour lui, aucune portion du territoire national et de la diaspora ne devra être épargnée. Ainsi les, patriotes ont défini leur objectif pour battre le candidat de la coalition Benno Bokk Yakaar. Ils ne veulent pas se risquer d’aller au second tour avec un candidat qui a le soutien de tous les grands partis.

Mais avoir 75% au premier tour est impossible pour ce parti dissous. Même Benno Bokk Yakaar ne peut pas avoir un tel score. L’ex Pastef a toujours tourné autour de la personne du maire de Ziguinchor. Le PROS (Président Ousmane Sonko) a toujours été au centre de ce parti. Envoyé en prison, le patriote en chef ne pourra pas battre campagne pour son poulain. Pour parer à cette réalité, il avait préparé une série de vidéos. Malheureusement, ces dernières ne pourront pas remplacer son image sur le terrain. Il a habitué ses partisans à des sorties musclées. Ce qui a consolidé son image chez les jeunes.

Bassirou Diomaye Faye n’a pas les atouts qu’il faut pour prendre la place de l’ex leader du Pastef. C’est un novice qui tâtonne et les sénégalais ne confieront surement pas la République à un amateur. Le numéro 2 de l’ex Pastef n’a même pas pu gagner les élections locales à Ndiaganiao. Il s’est fait laminer par un membre de Benno. Avec l’épisode des élections locales et législatives, les sénégalais feront preuve de prudence. Plus jamais ils ne confieront des postes de responsabilité à certains leaders. L’affaire Ahmed Aidara est une véritable leçon pour tous.

L’objectif des 75% fera face à la réalité au sein du parti dissous. Depuis l’arrestation de Ousmane, l’ex Pastef est divisé. Car le maire de Zig a tardé à choisir un remplaçant. Ce qui a poussé beaucoup de ses partisans à trouver leur champion. Et faut dire que le choix de plusieurs candidats n’a pas été une bonne stratégie. Au sein du parti, c’est un choix que personne ne peut comprendre. Même s’ils battent campagne pour Bassirou Diomaye Faye, de nombreux cadres doutent de ses capacités. C’est un candidat par défaut choisi par un leader isolé.

sonko
Bassirou Diomaye Faye

Alors si en dépit de tout ça les patriotes espèrent passer au premier tour avec 75%, ils se trompent lourdement. La politique des réseaux sociaux est dépassée. Et la bataille sur le terrain sera âpre. Le candidat de la mouvance présidentielle a entamé une grosse remontada. Amadou Ba multiplie les sorties. Il va à la rencontre des sénégalais et des autorités religieuses. Des sorties qui le rapprochent davantage de son électorat. Pendant ce temps les membres du parti dissous ont envoyé des jeunes sillonné le pays. Ils ne veulent pas laisser un seul centimètre de terrain à leurs adversaires.

Ousmane Sonko et Bassirou Diomaye Faye ont encore du pain sur la planche. S’ils ne font pas attention aux sondages sur les réseaux sociaux, ils auront une très grosse surprise au soir du 25 février 2024. L’ex Pastef ne gagnera jamais au premier tour. Et quand bien même s’ils gagnent cette élection, les membres du parti dissous auront devant eux le peuple et une opposition qui ne leur laissera aucune marge de manœuvre. Les patriotes feront face aux réalités de l’exercice du pouvoir, sans aucun état de grâce. On ne leur pardonnera aucune erreur !

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire
where to buy viagra buy generic 100mg viagra online
buy amoxicillin online can you buy amoxicillin over the counter
buy ivermectin online buy ivermectin for humans
viagra before and after photos how long does viagra last
buy viagra online where can i buy viagra