Kim Kardashian dégoûtée de la mort de George Floyd

'Épuisé par le chagrin': Kim Kardashian a dénoncé le `` racisme systémique '' sur Twitter ce samedi au milieu des manifestations généralisées après le meurtre de George Floyd

Kim Kardashian a dénoncé le «  racisme systémique  » sur Twitter ce samedi au milieu de manifestations généralisées après le meurtre de George Floyd.

«  Je suis épuisé par le chagrin que je ressens de voir des mères, des pères, des sœurs, des frères et des enfants souffrir parce que leur bien-aimé a été assassiné ou enfermé injustement pour avoir été noir  », a écrit l’homme de 39 ans.

Elle est actuellement en isolement avec son mari Kanye West et leurs quatre enfants.

kardashian

« Pendant des années, à chaque meurtre horrible d’un homme, d’une femme ou d’un enfant noir innocent, j’ai toujours essayé de trouver les bons mots pour exprimer mes condoléances et mon indignation », a-t-elle commencé sa déclaration.

«  Mais le privilège que me confère la couleur de ma peau m’a souvent donné l’impression que ce n’est pas un combat que je peux vraiment assumer. Pas aujourd’hui, plus maintenant. Comme beaucoup d’entre vous, je suis en colère. Je suis plus que fâchée. Je suis furieux et dégoûté.

Kardashian a poursuivi: « Je suis épuisé par le chagrin que je ressens en voyant des mères, des pères, des sœurs, des frères et des enfants souffrir parce que leur bien-aimé a été assassiné ou enfermé injustement pour avoir été noir. »

Kim Kardashian a écrit: «  Même si je ne saurai jamais la douleur et la souffrance qu’ils ont endurées, ni ce que ça fait d’essayer de survivre dans un monde en proie au racisme systémique, je sais que je peux utiliser ma propre voix pour aider à amplifier ces voix qui ont étouffé depuis trop longtemps.

Le texte contribue à une pétition organisée par Color For Change demandant l’arrestation des quatre policiers de Minneapolis impliqués dans la mort de Floyd. Ce vendredi, le policier de Minneapolis, Derek Chauvin, a été arrêté et accusé d’homicide involontaire coupable et de meurtre au troisième degré.