Ultimate magazine theme for WordPress.

« La gestion de la Covid-19 doit être confiée au Pr SEYDI » selon…

Professeur Moussa Seydi, chef du service des maladies infectieuses du CHNU de Fann à Dakar et président du Comité scientifique Covid-19 du ministère de la Santé
0

La plus grosse erreur du Gouvernement du Président Macky SALL, a été la gestion de la Covid-19 par le Ministère de la Santé et de l’Action Sociale. D’où provient cette bêtise monumentale, si l’on connait la mission bien définie de la tutelle par rapport à cette question. En clair, il appartient aux hôpitaux, sous la conduite du Service des maladies infectieuses de Fann, d’assurer le traitement des malades de la Covid-19. Alors, c’est le Professeur Moussa SEYDI qui devait diriger, en personne, toutes les opérations sanitaires contre la covid-19 et non le Ministre Abdoulaye DIOUF SARR dont la mission ne peut s’arrêter à cette pandémie.

Normalement, le rôle des autorités sanitaires, en matière de prise en charge, est d’accompagner les structures concernées, en personnels, équipements, entre autres, pour plus de résultats et d’efficacité dans leur travail, pour le bonheur des populations. Malheureusement, pour des raisons politiques, liées aux enjeux financiers, énormes, le Ministre Abdoulaye DIOUF SARR, au lieu s’occuper du secteur de la Santé et de l’Action Sociale, dans sa globalité, s’est vite positionné à la place du Professeur Moussa SEYDI, induisant tout un peuple en erreur, avec ses lots de conséquences sur la vie des citoyens.

Toute la démarche, concernant même les informations ministérielles, doit être revue, l’Hôpital de Fann disposant d’un service de communication. Les activités du Ministère de la Santé et de l’Action Sociale ne peuvent se limiter à la lutte contre la Covid-19. Les sénégalais sont confrontés à d’autres pathologies telles les maladies mentales et les autorités sanitaires n’ont aucun droit de les négliger au profit de cette pandémie. Tout ça, pour démontrer l’importance du secteur de la santé et de l’action sociale dont la gestion ne devait pas être l’affaire d’homme politique incompétent ou d’amateur.

Rufisque, le 24 décembre 2020,

Ansoumana DIONE, Président de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM) 

laissez un commentaire