Ultimate magazine theme for WordPress.

La Tabaski à la une des journaux

Vente de journaux dans une rue de Dakar
0
Les journaux, reçu mardi à l’APS, se sont intéressés entre autres, aux préparatifs de la fête de tabaski prévu dimanche dans un contexte de cherté du prix du mouton et des denrées alimentaires.
’’Aïd El Kébir : les ménages sacrifiés à l’autel de la Tabaski’’, affiche à la Une L’Observateur, qui écrit : ’’A cinq jours de la Tabaski, les prix des produits locaux ne cessent de grimper sur le marché, passant parfois du simple au double. Une situation qui risque de plomber la politique du consommer local au Sénégal’’’.
A propos du mouton, L’As parle de ’’casse-tête chinois pour les pères de familles’’. Le journal informe qu’à moins d’une semaine de la fête, les pères et responsables de familles se ruent vers les 35 points de vente de mouton aménagés dans la région de Dakar.
’’Mais cette année, relève la publication, il est très difficile de se procurer un mouton pour le sacrifice d’Abraham. Et pour cause, les prix des petits ruminants ne sont pas la portée des bourses des ménages sénégalais déjà gravement éprouvés par la vie chère’’.
En politique, Sud Quotidien note que Macky Sall est ’’droit dans ses bottes’’ pour le respect du calendrier républicain à moins de deux ans de l’élection présidentielle.

’’Les acteurs politiques et/ou de la société civile qui plaidaient pour un report des élections législatives du 31 juillet, en raison de la tension pré-électorale née des contentieux autour des listes de candidatures, peuvent déchanter. Le président Macky Sall est bien loin de cette dynamique. Pour diverses raisons liées à son agenda politique, manifeste ou latent, il s’est résolument engagé dans le respect du calendrier républicain’’, écrit le journal.

Dans Vox Populi, Dr Cheick Atab Badji, titulaire d’un MBA en Sciences politiques et analyste politique, décrypte le contexte politique actuel. Il rappelle qu’’en démocratie, ce qui conforte une opposition, c’est la confrontation’’.
’’Le pouvoir a le monopole de l’action et l’opposition celui du bruit. Le pouvoir doit être visible et l’opposition audible. Une opposition se nourrit du bruit et le bruit nuit souvent au pouvoir (….)’’, soutient-il.

Le quotidien Bës Bi Le Jour met en exergue le saccage du Lycée Ousmane Sembène de Yoff et informe que le cerveau a été déféré et cinq autres élèves en garde à vue pour avoir détruit une salle de classe dont les images ont alimenté les réseaux sociaux.

Selon le journal, le ministre de l’Education promet des sanctions contre les auteurs de ces actes de vandalisme.
Enquête consacre un dossier à la violence dans l’espace scolaires sénégalais et affiche à la Une ’’L’école malade’’.
Le Soleil s’intéresse à la mode et titre : ’’tailleurs de costumes africaines : le bon fil(on)’’.
’’Les Sénégalais ont le feeling du costume africain. Ils l’enfilent avec bonheur et élégance après commande auprès de plusieurs jeunes qui ont investi le secteur’’, écrit le quotidien.
’’Aujourd’hui, avec l’intérêt et la forte demande, ces derniers tiennent le bon bout du fil et s’imposent en taille patron dans leurs ambitions taillées sur mesure, avec les réseaux sociaux en renfort. Une machine à sous dans ce contexte de crise’’, ajoute Le Soleil.
Source : APS
laissez un commentaire