Ultimate magazine theme for WordPress.

L’amende de 138 milliards ne devrait pas être un frein à la candidature de Karim Wade, selon…

Karim Wade accuse des juges Sénégalais depuis le Qatar
0

L’amende de 138 milliards de francs CFA écopée par Karim Wade en 2015, en sus de six ans de prison ferme, ne devrait pas constituer un frein à sa participation à la présidentielle de février 2024. L’assurance est du directeur de la formation et de la communication de la Direction générale des élections (DGE). Birame Sène, repris par Les Échos, a d’abord rappelé la différence entre le quitus fiscal, exigé aux candidats à la candidature, et l’obligation pour ces derniers de s’acquitter d’abord d’une amende, le cas échéant, pour être éligibles. Celle-ci, souligne-t-il, constitue une peine comme l’emprisonnement.

Le responsable de la DGE a ensuite invoqué l’article L28 du code électoral. Le texte stipule : «(…) Pour les personnes bénéficiant d’une mesure de grâce, l’inscription sur les listes électorales ne pourra intervenir qu’après l’expiration du délai correspondant à la durée de la peine prononcée par la juridiction de jugement, s’il s’agit d’une peine d’emprisonnement, ou (au bout) de trois ans, à compter de la date de grâce, s’il s’agit d’une condamnation à une peine d’amende.». Karim Wade ayant été gracié en 2016, l’amende de 138 milliards de francs CFA qu’il avait écopée ne doit pas compromettre sa participation au scrutin du 25 février prochain.

laissez un commentaire
where to buy viagra buy generic 100mg viagra online
buy amoxicillin online can you buy amoxicillin over the counter
buy ivermectin online buy ivermectin for humans
viagra before and after photos how long does viagra last
buy viagra online where can i buy viagra