Ultimate magazine theme for WordPress.

Le « complot » inventé de Sonko sur sa voiture…un mensonge meurtrier

Ousmane Sonko leader du PASTEF – Les Patriotes (Patriotes du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité)
0

Les délires de Sonko qui risquent d’embraser le Sénégal

S’il y’a un leader politique qui sait bien occuper l’espace médiatique, c’est bien Ousmane Sonko. Il ne se passe plus un seul jour sans que le leader du parti des patriotes du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité (PASTEF) ne fasse parler de lui. Ces sorties sont largement suivies par une bonne partie des sénégalais. Hanté par son pire adversaire, Macky Sall, il délire dans ses dires. Désormais, beaucoup de ses souteneurs ne prêtent plus attention à ses déclarations qui risquent de mettre le pays à feu et à sang.

Ousmane Sonko gagnerait beaucoup à revoir sa communication. Un des leaders politiques les plus écoutés, il rate souvent ces sorties médiatiques. Le Patriote qui dénonçait les maux de la société en apportant des solutions, a cédé sa place à un fin politique obnubilé par le pouvoir. Il suffit juste d’écouter ses déclarations pour en avoir le cœur net. Tous les discours du maire de Ziguinchor tournent autour de Macky Sall, complot et maintenant tentative d’assassinat.

En effet dans sa dernière déclaration, le leader de Pastef a annoncé ouvertement qu’il était victime d’une tentative d’assassinat. « Pensant certainement que j’allais prendre le même véhicule au retour du Rassemblement, des individus ont saboté trois des roues pour pouvoir provoquer un accident. Au retour, j’ai pris un autre véhicule. Mais mon chauffeur qui conduisait ce véhicule s’est rendu compte d’une anomalie » avait-il déclaré.

Avant d’ajouter : « Heureusement pour lui qu’il ne roulait pas à vive allure à cause de la foule qui nous accompagnait. Le lendemain, quand il est allé voir le mécanicien, ce dernier lui a dit que s’il roulait, ne serait-ce qu’à 70 kilomètres/heure, un drame allait se produire. Nous avons affaire à des assassins ». Une déclaration digne d’un film hollywoodien. Depuis cette sortie, c’est la polémique sur les réseaux sociaux. Contrairement à ce qu’il avait cru, rares sont les sénégalais qui croient à ce scénario.

Si des personnes peuvent avoir accès à son véhicule pour le saboter, le leader de Pastef devrait virer son personnel de sécurité. Mais une telle chose est impossible. Ousmane Sonko est aussi protégé que Macky Sall. Les gros bras qui gravitent autour de lui ne laisseraient jamais une telle chose arriver. « On ne peut pas avoir accès à une voiture gardée. Lorsque la voiture d’un VIP est garée, il est gardé par un agent ou le chauffeur lui-même. Alors il est impossible qu’un inconnu puisse y avoir accès», précise un expert en sécurité rapprochée câblé par Xibaaru.

Autre constat qui annihile cette déclaration de Ousmane Sonko c’est le nombre important de personnes qui étaient présentes à la place de la Nation lors de cette manifestation. Comment peut-on saboter une voiture dans une manifestation de surcroît une manifestation où il y avait la présence de forces de défense et de sécurité ? C’est purement illogique. En faisant une telle déclaration Ousmane Sonko est passé à côté de la plaque. Désormais tout ce qui lui arrivera, même naturel, ces inconditionnels vont accuser le pouvoir. Une situation dangereuse qui risque d’embraser ce pays vu la manière dont ses souteneurs réagissent.

À écouter l’actuel maire de Ziguinchor parler, on a l’impression qu’il souhaite coûte que coûte que ce pays se transforme en champ de bataille. Il faut oser le dire, il n’y a aucune déclaration de Ousmane Sonko où il n’appelle pas à la violence. Mais le leader de Pastef devrait être conscient que si ce pays se noie dans la violence il risque de ne pas en échapper. Alors si toutefois cette tentative d’assassinat était avérée, le présumé bourreau d’Adji Sarr devrait revoir son entourage. Car les personnes qui nous trahissent sont toujours à côté de nous.

« L’arbre du silence porte les fruits de la paix », Ousmane Sonko devrait méditer sur cette maxime…

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire