Ultimate magazine theme for WordPress.

Revue de presse…les conséquences de l’affaires Sonko à la UNE

Vente de journaux dans une rue de Dakar
0

La presse de ce mercredi 10 mars 2021 traite de sujets politiques liés aux suites des manifestations dans l’affaire Ousmane Sonko, l’opposant accusé de viols par Adji Sarr, une employée d’un salon de massage, de société et de justice.

« Marche samedi pour la libération des otages politiques-L’opposition maintient la pression », titre Walf Quotidien, informant que pour « la cessation de la traque et la libération des prisonniers, les Dakarois remettent ça samedi » toujours sur l’affaire Sonko.

Ce qui fait dire à EnQuête que « le Mouvement pour la défense de la démocratie (M2D) appelle à un rassemblement, ce samedi ».

Selon nos confrères, considéré comme absent, depuis quatre jours, « le capitaine Touré bientôt arrêté ».

« Selon nos informations, il n’a jusqu’ici pas déposé de lettre de démission. Après six jours d’absence, il sera arrêté, selon la procédure, à moins de regagner son poste. Dans la gendarmerie, il faut au moins 10 ans de service, pour pouvoir démissionner », explique EnQuête.

Sud Quotidien s’intéresse à l’ouverture d’une « enquête indépendante et crédible » sur les manifestations de l’affaire Sonko et indique que « la société s’engage ».

« Société civile, chefs religieux et coutumiers-Ces derniers remparts ayant sauvé le Sénégal », note L’As, qui rappelle que le M2D à nouveau dans la rue samedi.

Poursuivant l’affaire Sonko-Adji Sarr, L’Observateur voit « le Barreau à ses rixes et périls », soulignant que l’identité de l’avocat qui a rédigé la plainte de la masseuse est connue.

« Bilan de la résistance-Diaobé-Bignona : Le sévice militaire. Nouveau décès et enterrement dans le Fogny. Tortures dans le Kabendou. Cinq blessés dans un état critique, dont un évacué d’urgence à Thiès », détaille L’Obs.

Au lendemain des manifestations, Le Soleil constate que « la vie reprend son cours normal » avec 1.000 agents de nettoiement déployés à Dakar, pendant qu’à Bignona, les jeunes se mobilisent pour enlever les débris.

Pendant ce temps, Libération dissèque « le mystère Khalifa Koné » avec sa tentative d’incendie d’un engin explosif au camp militaire de Mbarom Diop (Louga, nord).

Selon le journal, arrêté depuis le 14 février dans une hutte à Keur Sény, il a été transféré à Dakar avant l’ouverture d’une information judiciaire pour incendie volontaire.

Source APA

laissez un commentaire