Ultimate magazine theme for WordPress.

Les femmes de Rewmi apportent leur soutien à Amy Ndiaye

0

« La violence à l’égard des femmes est l’une des violations les plus honteuses des droits de l’homme ». ~ Kofi Annan

NOUS FEMMES DE REWMI

CONDAMNONS vigoureusement les violences inacceptables, exercées au sein de l’Assemblée nationale, contre l’Honorable Député-Maire Mme Amy NDIAYE de Benno Bokk Yaakaar, qui a subi, de la part des députés Massata SAMB et Mamadou NIANG de la coalition YEWI ASKAN WI, un véritable déchaînement de brutalité, de coups, de blessures et d’insultes d’une pure lâcheté, dont la conséquence immédiate a été sa perte de connaissance et son évacuation en urgence à l’hôpital.

DÉNONÇONS les comportements barbares et honteux, indignes de la fonction de député et du rang de l’Assemblée nationale, par lesquels se sont tristement illustrés ces deux députés de la Coalition YEWI ASKAN WI.

RAPPELONS que la femme est la mère de l’humanité, le socle de notre société, le pilier de nos foyers, celle qui donne la vie, éduque, aime et protège. Des lors, elle ne mérite nullement des actes aussi dégradants et humiliants. D’autant plus que les violences contre les femmes sont aux antipodes de nos valeurs, de notre culture et de nos bonnes mœurs.

MAGNIFIONS avec force que l’Assemblée nationale est une institution honorable qui a vu passer, depuis notre accession à l’indépendance, ce que le génie politique et intellectuel national a produit de meilleur, en termes de propositions et de projets de loi qui font avancer la Nation et le peuple sénégalais, au moyen de débats pertinents et utiles pour les Sénégalais.

SOULIGNONS avec fierté qu’au sein de la représentation nationale, depuis toujours, des femmes députées ont dignement représenté les Sénégalais, et fièrement contribué, aux côtés de leurs collègues, au rayonnement de l’Assemblée nationale et de la démocratie sénégalaise, en Afrique et dans le monde.

INSISTONS avec énergie que quelles que soient les divergences politiques, rien ne justifie la violence, plus particulièrement la violence envers les femmes, encore moins la violence lâchement exercée par ces deux députés contre la Député-Maire de Gniby. Rien ne justifie que des députés oublient leur devoir de préserver le modèle de démocratie sénégalaise qui est une référence africaine.

INVITONS les autorités judiciaires à prendre toutes les dispositions nécessaires pour punir les auteurs de cette barbarie à l’état pur contre une personne sans défense, un précédent dangereux commenté à travers le monde.

EXIGEONS, en cette période qui célèbre 16 jours d’activisme contre toutes formes de mauvais traitements, que les députés expriment plus de respect et de considération à l’égard des femmes députées, dans le cadre du travail parlementaire.

EXIGEONS solennellement des excuses publiques de la Conférence des Leaders de la coalition YEWI ASKAN WI.

NOUS FEMMES DE REWMI, RÉCLAMONS JUSTICE POUR L’HONORABLE DÉPUTÉ AMY NDIAYE.

laissez un commentaire