Les stars du scandale…Sokhna Aïda Diallo, Mansour Faye et Malick Sall

Sénégal : Ces affaires qui répugnent la République…Sokhna Aïda Diallo, Mansour Faye et Malick Sall

C’est comme si la République en avait vraiment besoin. Au moment où tous les efforts des Sénégalais devaient être unis pour que soit combattu une bonne fois pour toutes, les inondations en saison d’hivernage, et cette pandémie de la covid-19, voilà que des affaires dont on n’avait vraiment pas besoin, viennent polluer toute l’atmosphère.

Nommé ministre de la Justice, Me Malick Sall se place dans un terrain dont personne ne l’attendait. Dans l’histoire politique du Sénégal, l’on ne souvient d’un ministre de la Justice aussi incompétent que lui. Partout, il ouvre des brèches. Me Malick Sall est aujourd’hui en conflit avec tout le personnel de la Justice. Depuis sa nomination, le système judiciaire connait des dysfonctionnements. Une première dans la République.

On n’en a même pas fini que Mansour Faye, gendre du Chef de l’Etat, ministre par inadvertance républicaine en rajoute d’autre. Sans crier gare, Mansour Faye défie un organe de contrôle comme l’Office national de lutte contre la corruption et la concussion (OFNAC). Il s’est permis de dire qu’il ne répondra jamais à une convocation de l’OFNAC. Il se perd dans ses explications et finit par affronter Ousmane Sonko devenu glissant pour lui.

Mansour Faye a créé une polémique stérile et inutile en s’attaquant à Ousmane Sonko. Il paie les pots cassés, car à chaque fois qu’il ouvre la bouche, c’est pour sortir des mots de trop.

Pauvre Sénégal qui n’a vraiment pas besoin de tout ça. Aujourd’hui, c’est l’affaire Sokhna Aîda Diallo, la veuve de feu Cheikh Béthio Thioune qui affole la toile. Avec ses tribulations, Sokhna Aïda Diallo qui veut se donner en dehors de toute orthodoxie le titre de guide au sein de la communauté mouride, fâche tout le monde.

Sokhna Aïda Diallo est devenue indésirable à Touba à l’occasion du magal de cette année. Indésirable à Touba, elle a tenu à organiser son magal dans le département de Mbour à Médinatou Salam. Une tentative vouée à l’échec avec les mesures formelles prises par le Préfet du département de Mbour qui a pris des mesures restrictives à son endroit.

C’est comme si, l’on se demande où on va au Sénégal. Chaque jour, des énergumènes politiques et les tribulations d’une femme bannie pour détourner les regards des Sénégalais qui ont pour l’instant des soucis plus urgents à régler.

La rédaction de Xibaaru