L’Etat zappe le privé et oriente tous ses bacheliers dans le public

Faute de places dans les universités publiques, l’Etat a envoyé ces dernières années de nombreux bacheliers dans les établissements privés. Mais les responsables de ces structures sont montés au créneau à plusieurs reprises pour dénoncer le non-paiement de la dette de l’Etat, menaçant de renvoyer ou de ne plus accueillir les étudiants.

L’Etat décide alors de tourner le dos au privé

Le gouvernement a décidé, hier, de ne plus orienter les nouveaux bacheliers dans les établissements privés d’enseignement supérieur. Ainsi, les 52 000 inscrits au titre de l’année académique 2019-2020 seront tous accueillis dans les universités publiques. La mesure de n’envoyer aucun bachelier dans le privé met fin de manière tacite à la coopération entre l’Etat et les Etablissements privés d’enseignement supérieurs. Toutefois, le ministre l’Enseignement supérieur a promis que l’Etat du Sénégal compte respecter ses engagements au plan financier avec ces établissements.