L’image de Macky dégradée par 2 hauts responsables…

Le président Macky Sall est confronté à de sérieux problèmes depuis le 05 mars 2021 lorsque les émeutes ont éclaté à travers tout le pays pour réclamer la libération de Ousmane sonko leader du Pastef (Patriotes du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité), accusé de viols répétitifs et menace de mort par une masseuse du nom de Adji Sarr. Depuis lors, l’image du président a pris un sacré coup. Mais l’affaire Sonko n’est que le prétexte pour les populations et surtout pour la jeunesse pour crier leur ras-le-bol face à une politique de mal gouvernance.

La mal gouvernance de Macky a eu raison de lui. L’homme qui avait promis une gouvernance sobre et vertueuse dès son accession à la présidence en 2012, s’est retrouvé entouré de responsables peu crédibles coptés par favoritisme pour certains et pour d’autres, enrôlés sur la base de calculs politiciens. Et cette de forme de gouvernance a irrité les jeunes sénégalais…surtout la présence du beau-frère du président à un poste hautement stratégique et la nomination d’un chef de parti controversé à la tête d’une institution que ce dernier qualifiait de budgétivore.

Mansour Faye

ministre
M. Mansour Faye ministre et beau-frère du président de la république

Beau-frère du président, Mansour Faye est Ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement dans le gouvernement du président Sall. Mais c’est son poste antérieur qui a irrité les Sénégalais et mis au-devant de la scène cet homme qui affiche aisément son arrogance sans se soucier des conséquences par le seul fait que le président est son beau-frère. Ancien Ministre du Développement communautaire, de l’Equité sociale et Territoriale, Mansour Faye gérait un budget de plus de 2000 milliards soit la moitié du budget du pays. Non seulement les Sénégalais en étaient écœurés mais le président a viré un grand mathématicien du gouvernement pour faire plaisir à son beauf…

Idrissa Seck

idy-kirikou
Idrissa Seck, président du CESE et chef du parti Rewmi

Ce nom évoque dans la conscience collective des sénégalais, « le fils adoptif qui traite son bienfaiteur d’anciens spermatozoïde et futur cadavre »…Depuis qu’il a prononcé cette phrase macabre vis-à-vis d’un homme qui fait de lui ce qu’il est aujourd’hui, les sénégalais l’ont vomi et continuent de le vomir. Et c’est cet homme que Macky a rappelé à ses côtés pour diriger le pays. Les sénégalais se sont sentis trahis par Idrissa Seck arrivé second à la présidentielle et qui devait jouer le rôle de chef de l’opposition. Mais il a choisi les délices du Palais au détriment de la défense des intérêts des Sénégalais. Et cela, les sénégalais ne sont pas près de lui pardonner cet affront.

Macky dégradé

Ces deux personnages ont contribué à la dégradation de l’image du Président Macky Sall qui avait promis une gouvernance vertueuse aux sénégalais. Mais l’implication des membres de sa famille surtout de celle de son beau-frère, a fini par convaincre les Sénégalais que Macky est la continuité de son prédécesseur Wade qui avait confié la gestion d’un ministère clé à son fils. Et l’entrisme d’Idrissa Seck juste après la présidentielle a confirmé le mode de gouvernance opaque du président Macky Sall qui est qualifié de président qui privilégie « le parti avant la Patrie »…

La Rédaction de xibaaru

Afficher les commentaires (1)