Ultimate magazine theme for WordPress.

Locales : le choix périlleux de Macky entre…Amadou Ba et Diouf Sarr

0

Les élections locales du 23 janvier s’annoncent périlleuses pour le parti au pouvoir. Sauf changement de dernière minute, le président de l’Alliance pour la République (APR) doit choisir entre ses responsables Abdoulaye Diouf Sarr et Amadou Ba pour être la tête de liste de la coalition Benno Bokk Yakaar…à Dakar. Et le choix pourra être désastreux pour le parti au pouvoir qui risque de voler en éclats…Et c’est l’opposition qui devra profiter de la bagarre des républicains…

Les prochains jours seront décisifs pour le parti APR. Le président du parti, Macky Sall devra établir avec ses alliés les listes de la coalition Benno Bokk Yakaar pour les élections locales à venir. Si les listes de certaines localités sont faciles à établir, celles des communes de Dakar vont poser d’énormes problèmes au patron de la coalition. Surtout entre lui et les responsables de son parti à Dakar. Ses choix détermineront l’avenir du parti.

Macky Sall devra choisir entre Abdoulaye Diouf Sarr qui est le choix d’une partie des Lébous et Amadou Ba qui semble être le candidat logique au vu de ses résultats aux précédentes élections. Et quel que soit le choix de Macky Sall, la partie lésée risque de brandir le vote sanction pour faire perdre le candidat du parti. Et même si le parti de la mouvance présidentielle avait des chances réelles de remporter les locales dans la capitale, les divergences nées du choix de la tête de liste ne profiteront qu’à l’opposition.

Et qui de l’opposition devra profiter de la bagarre Abdoulaye Diouf Sarr et Amadou Ba ? Barthélémy Dias qui a annoncé sa candidature aux locales, semble être le mieux placé pour s’accaparer de la mairie de la ville de Dakar. Même si la coalition Taxawu Dakar de l’ancien maire Khalifa Ababacar Sall n’a pas encore choisi son candidat. Barthélémy Dias devra bénéficier du soutien de l’opposition radicale comme le Pastef et de la société civile avec qui il entretient de solides relations.

Et au cas où l’opposition brandit elle aussi des votes sanction contre ses propres représentants, les alliances contre nature pourront déterminer le futur maire de la capitale. Des opposants pourront voter pour le candidat de la liste de Benno pour faire échouer Barthélémy ou le candidat de Taxawu Dakar…tout comme des conseillers de Benno Bopkk Yakaar pour voter un opposant rien que pour protester contre le choix du président.

Pour éviter les incertitudes sur les chances du parti au pouvoir aux locales de 2022, le président Macky Sall doit user de son pouvoir de dissuasion pour imposer le candidat qu’il aura choisi. Mais le président aura fort à faire pour faire taire les querelles. Déjà à Podor, Matam et Ndioum, les protagonistes n’ont pas attendu le départ du président pour afficher leurs divergences. A Saint-Louis aussi, c’est la bagarre avant l’heure. Donc Dakar ne sera pas l’exception ; la situation devrait même être catastrophique.

La Rédaction de xibaaru

laissez un commentaire