Ultimate magazine theme for WordPress.

Macky propose le poste de présidente du HCCT à Mimi…elle refuse

5

C’est une double trahison à laquelle veut s’adonner Macky Sall. Après avoir trahi sa tête de liste nationale aux législatives avec le cousin de son épouse Marème Faye Sall en le propulsant comme second personnage de l’Etat, Le Président de la République voulait faire d’une pierre deux coups en trahissant aussi Aminata Mbengue Ndiaye en proposant à Mimi Touré le poste de Présidente du Haut conseil des collectivités territoriales (HCCT). Une proposition que Mimi Touré a carrément refusée. Voici les révélations exclusives de xibaaru sur une négociation nuitamment menée par le Palais.

mimi
Mimi Touré quitte le parlement

Aminata Touré est loin d’être dupe. Voilà que tout le Palais de la République s’était mis à trembler, après qu’elle a préféré quitter l’Assemblée nationale plutôt que d’assister à l’élection du Président de cette institution la deuxième de la République. Aminata Touré s’est fortement sentie trahie, alors que tout indiquait qu’elle allait trôner à ce poste. Cerise sur le gâteau, l’histoire allait retenir d’elle, qu’elle allait être la première femme à être au perchoir à l’Assemblée nationale.

Le Président de la République, influencé par certaines figures en a décidé autrement. Plutôt que de récompenser à Mimi Touré pour ses efforts qui ont conduit à la courte victoire de Benno Bokk Yaakaar alors que Yewwi Askan Wi avait pris le pas, le Président de la République Macky Sall a préféré tourner le dos pour faire élire un parfait inconnu de la scène politique nationale à la tête de l’Assemblée nationale.

Mimi Touré, il faut le dire, est une dame qui ne se laisse pas faire, se marcher sur les pieds. Voilà pourquoi, elle a préféré quitter l’Assemblée nationale bien avant l’élection de son Président, en adressant une lettre très incendiaire à Me Oumar Youm, ancien Directeur de cabinet du Président de la République, propulsé au poste de Président du Groupe parlementaire de Benno Bokk Yaakaar dans cette quatorzième législature.

mimi
Farba Ngom à côté de Mimi lors de la campagne

C’est ainsi que pour tenter d’arrondir les angles, des émissaires du Palais de la République qui avaient pour la circonstance à leur tête, le tonitruant Farba Ngom, ont pris nuitamment la direction du domicile de Mimi Touré. Figurez-vous qu’à Mimi Touré, il lui a même été proposé rien que pour compenser la déception qu’elle aurait ressentie, le poste de Présidente du Haut Conseil des collectivités territoriales (HCCT) en remplacement de Aminata Mbengue Ndiaye. Une trahison également en direction de cette dernière.

Mimi Touré a tout simplement préféré décliner une telle offre indécente. D’autant qu’on dit de Aminata Mbengue Ndiaye qu’elle se trouve en ce moment souffrante. Ensuite, il se trouve que c’est le poste de Présidente de l’Assemblée nationale qui se trouvait prédestinée à elle. Et pour rien au monde, elle n’a voulu accepter ce qui ressemble comme une trahison d’elle vis-à-vis d’elle à l’endroit de Aminata Mbengue Ndiaye qui serait malade. D’autant qu’elle ressent les effets de cette même trahison, après avoir été démise successivement de ses postes de Premier ministre ensuite de Présidente du Conseil économique, social et environnemental (CESE).

Mimi Touré a préféré rester zen et ne pas placer un coup de poignard sur le dos de Aminata Mbengue Ndiaye et de garder toute sa dignité. Un tel acte aurait été une lâcheté de sa part. Mimi Touré donne une grande leçon d’éthique à l’actuelle classe politique au pouvoir. Malgré les trahisons et humiliations qu’elle a subies, elle a préféré rester digne et ne pas participer nullement au partage du gâteau des institutions de l’Etat. Plutôt que de trahir Aminata Mbengue Ndiaye en acceptant de prendre le poste de cette dernière, elle a préféré respecter sa mission de parlementaire et se ranger du côté du peuple sénégalais qui lui a accordé sa confiance lors des dernières élections législatives.

Mame Penda Sow pour xibaaru.sn

Afficher les commentaires (5)