Macky seul face au danger…Sonko

Le président Macky Sall, seul face à l'opposition et la société civile

Macky Sall a formellement interdit aux responsables de l’APR de se prononcer sur l’affaire du viol impliquant Sonko, mais il ne leur a pas dit de ne pas le défendre lorsqu’il est attaqué. Le président de la République est personnellement accusé par l’opposition et des membres de la société civile, de comploter contre Ousmane Sonko…Mais l’armée républicaine de Macky Sall ne réagit pas…

Affaire Ousmane Sonko : Macky Sall abandonné par ses soutiens

Le Président de la République Macky Sall se retrouve seul dans l’affaire de « viols répétitifs » supposée être exercée sur une jeune fille, par Ousmane Sonko, un membre de l’opposition. Macky Sall se trouve en ce moment assiégé par l’opposition, et les activistes dans cette affaire « Ousmane Sonko ». Pourtant, au début quand l’affaire avait éclaté, tout ce monde était dans l’embarras, et ne savait par quel bout prendre l’affaire, et se montrer du côté de Ousmane Sonko qu’il soit innocent ou coupable.

Il a fallu une mauvaise communication et cette intervention maladroite des forces de l’ordre devant le domicile du leader du Pastef Ousmane Sonko, pour que l’opposition et enfin les activistes prennent du poil de la bête pour tirer à boulets rouges sur Macky Sall et l’accuser de tous les noms d’oiseau.

Mais, dans tout ce temps-là, où se trouvent les Mahmout Saleh, la Task Force républicaine et ses 30 intellos ainsi que les alliés de Benno Bokk Yaakar (BBY) ? Que tout ce beau monde n’essaye toujours pas de prendre pour prétexte que Macky Sall leur a formellement interdit de se prononcer sur cette affaire de « viols répétitifs » impliquant Ousmane Sonko.

Il leur a interdit de se prononcer sur cette affaire, ne signifie nullement ne pas le défendre lorsqu’il est attaqué. Macky Sall est seul, vraiment seul dans cette affaire où finalement il se trouve dans la « peau du diable ». Bon Dieu ! Pourquoi Macky Sall doit être au centre d’une affaire où c’est une jeune fille citoyenne de ce pays qui accuse un compatriote même chef d’un parti de l’opposition de « viols » ?

En réalité, ceux qui se réclament comme étant les principaux soutiens du Président de la République Macky Sall ont là de nombreux arguments pour défendre ce dernier. Mais à l’heure où les manifestants ont pris possession de la rue, ils préfèrent se taire et raser les murs, plutôt que de se montrer pour défendre le Président de la République Macky Sall. Ils adoptent cette posture par crainte de représailles contre leurs domiciles ou des biens les appartenant.

Qu’ils sont finalement peureux ! Et aujourd’hui, Macky se retrouve seul face aux enragés de Pastef… Car tout simplement, pendant que ce parti est en roue libre et occupe les rues, l’Alliance pour la République (APR) et ses nombreux mouvements de soutien dorment dans des lits douillets. Ils ne veulent surtout pas aller aux charbons pour soutenir le Président de la République Macky Sall, vraiment seul dans cette affaire.

La rédaction de Xibaaru