Ultimate magazine theme for WordPress.

Mamadou Lamine Diallo : « Le gouvernement paie le manque à gagner à la Senelec »

Le député Mamadou Lamine Diallo
0
Après le gaz, c’est autour du charbon de se signaler dans la prédation…Par Mamadou Lamine Diallo
Les subventions à la Senelec venant de l’Etat ont tourné autour de 300 milliards par an ces dernières années. Elles se justifient pour le gouvernement par le prix élevé à l’importation du combustible, le diesel ou le fuel lourd notamment. Ne voulant pas répercuter ce prix à l’importation sur le tarif de l’électricité servi au consommateur, le gouvernement paie le manque à gagner à la Senelec. Cela suppose que le prix à l’importation du combustible est le meilleur prix possible et c’est le travail de la Senelec et de la SAR.
En 2012, compte tenu du prix élevé des produits pétroliers, Macky Sall décide de lancer une centrale à charbon à Sendou Bargny, un projet du régime de Maître Wade, malgré l’opposition des environnementalistes et des populations pour des raisons liées à la pollution.
La centrale à charbon est sur le réseau depuis 2021 et vend de l’électricité à la Senelec. Son prix de vente est lié au prix d’importation du charbon. Plus celui-ci est élevé, plus le coût de l’électricité augmente et alors les subventions pour maintenir le prix au consommateur augmentent. Et c’est l’argent du contribuable.
C’est pourquoi, l’Assemblée nationale doit enquêter pour vérifier les surcoûts dans l’importation de charbon dont parle Cheikh Yérim Seck dans son livre. Cette affaire est très grave.
Mamadou Lamine Diallo
laissez un commentaire