Maroc : une femme ligotée, violentée et filmée par son mari, à Tanger

Au Maroc, une femme, accusée d’avoir trompé son mari originaire de Tanger, a été ligotée avant d’être sauvagement agressée. L’homme qui a filmé cette scène ne s’est pas privé de diffuser les images sur la Toile.

Selon le journal Bladi, qui cite un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), tout est parti de la découverte par le service central chargé des crimes liés aux nouvelles technologies de la vidéo de l’agression publiée sur les réseaux sociaux,.

Le journal précise que le jeune homme, sous prétexte de tromperie, «  infligeait des agressions physiques à une femme dénudée et ligotée  ». C’est ainsi que les autorités marocaines se sont saisies du dossier. Le service préfectoral de la police judiciaire de la ville de Tanger, en collaboration avec les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) ont alors ouvert une enquête.

Les investigations, toujours selon le journal marocain, ont permis d’identifier et d’interpeller le mis en cause à Tanger. L’appartement à Assilah où la scène a été enregistrée a aussi localisé. Ce qui a permis à l’interpellation du prévenu âgé de 28 ans. L’homme a été placé en garde à vue.

Les violences à l’encontre des femmes sont monnaie courante au Maroc. Un fait qui avait choqué, en 2016, alors qu’une vieille de 76 ans perdait la vie après avoir été viole par trois hommes. Un peu plus tard, en 2018 notamment, alors qu’une jeune fille de 17 ans se faisait kidnapper, séquestrer et violer pendant deux mois par des jeunes de son village d’Oulad Ayad, près de Beni Mellal. Elle avait été blessée, son corps tatoué et elle portait des brûlures de cigarette.

Source Afrik.com