Mbacké : des serpents jettent des élèves dans la…rue

Des salles de classes vidées par la présence de reptiles venimeux

D’habitude très calme, le centre-ville de Mbacké a été hier le théâtre de violents heurts entre policiers et lycéens. Tout est parti d’une manifestation organisée par les élèves du Collège d’Enseignement Moyen (Cem) Mbacké 2 pour dénoncer l’invasion de serpents à sonnette dans l’établissement. D’autant que cette situation a provoqué un sentiment d’insécurité chez le personnel enseignant et les apprenants. Malgré les nombreuses alertes de ces derniers, le problème n’a pas connu de solution.

Excédés par l’inertie des autorités compétentes, les élèves ont déclenché une grève. Et hier, ils sont allés déloger leurs camarades des autres établissements privés et publics de la ville. C’est là que les éléments du commissariat urbain de police de Mbacké sont entrés en jeu pour disperser les manifestants qui battaient le macadam dans les artères de la ville. Aussitôt, il y a eu des courses poursuites entre limiers et manifestants avec des jets de pierres d’un côté, et de grenades lacrymogènes de l’autre.

Le bilan des affrontements ? Une vingtaine de blessés chez les manifestants qui ont été évacués au centre de santé de Mbacké. En attendant, les élèves et leurs professeurs sont condamnés à cohabiter avec ses dangereux reptiles. Pour l’instant, les autorités contactées n’ont pas voulu s’épancher sur le sujet.

Source L’AS