Moustapha Diakhaté secoue l’APR…le parti de Macky touché

Lancement de son mouvement : Moustapha Diakhaté secoue l’APR

Moustapha Diakhaté est finalement passé à l’acte. L’ancien Président du groupe parlementaire Benno Bokk Yaakaar (BBY) a mis en place depuis hier son mouvement dénommé Mankoo Taxawu sunu APR (Alliance pour la République). Malgré son exclusion de l’APR qu’il juge « illégale », Moustapha Diakhaté ne désarme pas. Ce qui irrite les « faucons » de ce parti décidés à se débarrasser de lui, devenu encombrant. Au sein de l’APR, Moustapha Diakhaté dérange de par ses prises de position qui mettent dans des situations inconfortables le pouvoir.

Contestataire dans l’âme et ancien militant du Rassemblement national démocratique (RND) avant de rejoindre le Parti démocratique sénégalais (PDS), Moustapha Diakhaté qui fait partie de la génération des étudiants de 1988 à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD), à l’origine de l’année blanche, est un homme qui ne se laisse guère intimider. Redoutable communicateur, il est en train de mettre l’APR sens dessus, sens dessous. La déclaration de création de Manko Taxawu sunu APR secoue la formation présidentielle. Les structures de l’APR sortent l’artillerie et veulent tous se braquer contre Moustapha Diakhaté. Leur empressement à vouloir se démarquer de l’initiative de Moustapha Diakhaté en l’attaquant de toutes parts, ne vise qu’à plaire au Roi. Il est à douter que ces déclarations contre Moustapha Diakhaté aient l’assentiment de tous les militants de ces structures. Dans ces genres de situation, elles ne sont que l’œuvre de deux à trois personnes qui manipulent ces structures.

A y voir près, ces sorties contre Moustapha Diakhaté rappellent le sort subi par Oumar Sarr au PDS, lorsque les structures de ce parti s’en prenaient à ce dernier. De l’Argentine, de la Mauritanie, du Canada, les Délégations des Sénégalais de l’extérieur (DES) de l’APR s’en prennent avec véhémence à Moustapha Diakhaté. Les Arabisants de ce parti sont eux aussi entrés dans la danse, de même que les alliés de la coalition Macky 2012 dont on se demande qui les a sonnés ?

La rédaction de Xibaaru