Nouvelles accusations d’abus sexuels portées contre Yahya Jammeh

Exilé en Guinée équatoriale depuis janvier 2017, l’ancien président de la Gambie Yahya Jammeh est rattrapé par de nouvelles accusations de viol qu’il aurait commis pendant qu’il était au pouvoir. Une femme dont l’identité n’a pas révélée, a déclaré lundi devant la Commission Vérité, Réconciliation et Réparations (TRRC), qu’il avait abusé sexuellement d’elle et de plusieurs autres femmes, dont ses nièces et ses sœurs.

Occupant le poste de chargée du protocole auprès de Yayha Jammeh, Elle raconte qu’elle a été appelée pour la première fois dans une chambre par l’ancien président gambien lors d’un incident survenu dans son village natal de Kanilai. « Quand je suis allée le voir, il m’a dit de me déshabiller et m’a demandé de me baigner spirituellement. Il s’est mis à caresser mes seins avant d’abuser de moi« .

« Quelques jours plus tard, ajoute la dame, Jammeh m’a appelée et m’a encore demandée de me déshabiller. Il a dit : « tu ressembles à une élève du primaire ». Il a commencé à toucher mon corps et ma poitrine ».

Poursuivant son récit rapporté par le site « fatunetwork », elle affirme que l’ancien président gambien avait également couché avec sa nièce et ses sœurs et qu’elle avait été informée que « Jammeh avait eu des relations sexuelles avec l’une d’elle sans protection et que celle-ci était tombée enceinte ».

Elle a aussi déclaré que Jammeh avait recruté une dizaine de femmes pour son protocole qu’il abusait d’elles nuitamment dans son palais à Kanilai