Pénurie de moutons : le Ministre de l’élevage passe à côté de la plaque

Le constat est là, le manque de moutons pour la fête de tabaski est bien réel cette année. Et le principal responsable n’est rien d’autre que l’actuel ministre de l’élevage Samba Ndiobène Ka.

Un peu partout au Sénégal, on décrie cette situation. Et pourtant, son prédécesseur avait déjà bien mis en place un schéma permettant de mieux approvisionner le pays en mouton.
Le président Macky Sall avait, dès son discours après sa réélection, opté pour la méthode Fast tract qui consiste à aller très vite dans le traitement des dossiers et pour la bonne marche du pays. Mais pour le secteur de l’élevage, le chef de l’État avait misé sur le natif de Dahra pour gérer ce secteur névralgique qui s’occupe exclusivement de l’approvisionnement du pays en mouton surtout à l’occasion de la fête de la Tabaski. Mais contre toute attente, le Ministre de l’élevage a préféré faire dans le communautarisme. En terme clair, tailler la part belle à ses parents Hal pulaar c’est à dire les spécialistes en vente de moutons.

On a aperçu le nouveau Ministre se pavaner avec sa clique dans quelques points de vente comme Dahra et autres. Devant les caméras, il avait soutenu urbi et orbi que le pays sera approvisionné en mouton
Mais le gros du problème est qu’il avait donné des instructions fermes à ses services pour interdire l’entrée des camions venant du Mali et de la Mauritanie. Une situation qui va permettre aux peuls d’écouler tranquillement les moutons locaux.

Ce qui est grave dans une pareille situation est qu’ils n’ont pas le nombre suffisant pour satisfaire la forte demande. En tout état de cause, la pénurie est notée à Dakar, Touba et d’autres points de vente fréquentés
L’échec ne doit pas rester sans conséquence car après une évaluation minutieuse, des décisions risquent de tomber et les responsabilités seront situées. Ce qui pourrait être fatal au ministre qui d’un coup d’essai n’a pas réussi un coup de maitre. Les partisans de Madame Aminata Mbengue Ndiaye continuent de réclamer haut et fort que l’actuel responsable du Parti Socialiste est irremplaçable dans le domaine. Demander aux associations d’éleveurs qui vont se prononcer.

Abdou Marie Dia pour xibaaru.sn