Port du voile en France : Michel Sardou s’en prend à Macron

Michel Sardou était l’invité d’Apolline de Malherbe dans BFMTV ce dimanche 27 octobre. À cette occasion, le chanteur de 72 ans s’est exprimé, comme à son habitude, de manière cash. Évoquant la polémique qui est née à cause de l’élu du Rassemblement National Julien Odoul, qui s’en est récemment pris à une femme voilée, Michel Sardou a donné son point de vue. Sans détour, l’interprète des « Lacs du Connemara » a déclaré avec dépit : « On ne s’aime plus les uns les autres. On se méfie des uns, des autres. On est jaloux des uns, des autres ». « D’un seul coup, tout devient combat. Un chiffon sur la tête, c’est presque la Saint-Barthélemy. C’est pas loin, ça va le devenir », enchaîne Michel Sardou, révolté de constater tout le bruit généré par cette histoire. « Je m’en fous moi ! La burka je suis d’accord parce qu’on n’est quand même pas en Arabie Saoudite. Mais un chiffon sur la tête, honnêtement, je m’en tape ! », lâche le mari de la journaliste Anne-Marie Périer face caméra.

« Il faut qu’Emmanuel Macron dise un mot »

Celui qui avait annoncé il y a quelques semaines qu’il était prêt à s’engager en politique a un avis tranché sur la question et il n’hésite pas à le faire savoir. « Le port du voile dans l’espace public n’est pas mon affaire, c’est ça la laïcité. Le port du voile dans les services publics à l’école, quand on éduque les enfants, c’est mon affaire. C’est ça la laïcité ! », assure Michel Sardou avec indignation. Décidé à faire passer son message, l’ancien ami proche de Johnny Hallyday s’en prend ensuite à Emmanuel Macron : « C’est là où le chef intervient. C’est là où il est chef de la France. Il est chef de tout. Il est le chef de la sécurité, de la santé, de tout ce que vous voulez et de la tranquillité publique. Là, il faut qu’il dise un mot, qu’il dise : ‘Maintenant, on arrête de devenir ennemis les uns les autres, de s’affronter les uns, les autres’. Parce qu’on n’en est pas loin par cette co***rie-là ».