PSG: Quelle est la raison qui fait que le Real a plus de chance pour emporter la mise sur Neymar que le Barça ?

En instance de départ du côté du PSG, Neymar fait l’objet d’une cour assidue de la part de son ancien club le Barça mais aussi du Real Madrid. Mais si le club catalan a accéléré les négociations, son rival a plus de chances d’emporter la mise selon notre consultant Fred Hermel. Pour des raisons purement économiques.

Il y a des airs de Clasico avant l’heure sur le dossier Neymar. Le meneur de jeu veut quitter le PSG, de préférence pour retrouver son ancien club, le Barça. Le champion d’Espagne a d’ailleurs accéléré les négociations avec la direction parisienne pour le Brésilien. Mais le Real Madrid est à l’affût, prêt à passer à l’offensive.

Et c’est même le club madrilène qui a le plus de chances de remporter la mise selon notre consultant Fred Hermel, qui évoque des raisons purement économiques. « La différence, c’est que le Real a beaucoup plus d’argent que le Barça, rappelle-t-il dans le RMC Football Show. Barcelone vient d’acheter Griezmann, ce qui a coûté 120 millions d’euros. Le joueur a eu beau baisser son salaire à 17 millions annuels, cela fait 34 millions bruts, avec les 100 millions bruts que coûte Messi chaque année…, Coutinho est encore là et n’a pas été vendu. »

« Le Barça veut mettre des joueurs dans la transaction parce qu’il n’a pas de cash, poursuit Fred Hermel. Et a en plus ce gros problème de pourcentage de masse salariale par rapport au budget total. » Un pourcentage qui ne doit pas excéder 70%. Or, le club catalan a atteint ce chiffre et est donc à la limite des conditions fixées dans ce domaine par l’UEFA dans le cadre du fair-play financier.

« Le Real Madrid, lui, a du cash. Il a certes dépensé de l’argent cet été mais était bénéficiaire sur les transferts ces dernières saisons, ajoute notre consultant. Et a en plus des joueurs très intéressants et extrêmement différents. On m’a parlé (en offre pour le PSG) de 120 millions cash avec Bale ou James Rodriguez ou Keylor Navas. Ce dernier, deuxième dans la hiérarchie, est un excellent gardien et du côté du PSG, ils pourraient être intéressés par un gardien de niveau international. Le Real a des arguments financiers et des joueurs. »

La Maison blanche a en prime moins de problèmes pour envisager de verser un très gros salaire à Neymar. Du moins pour l’instant. Car l’UEFA pourrait venir mettre son nez dans l’affaire. Actuellement à 65% de poids de la masse salariale sur le budget global, le Real pourrait sortir des clous en fonctions du montant annuel qu’il accorderait au Brésilien. A moins, encore une fois, de se défaire d’un ou plusieurs gros salaires.

Mais attention aussi à la balance des transferts. L’instance européenne exige une balance déficitaire entre achats et ventes de joueurs inférieure à 100 millions d’euros. Tout dépassement entraîne une enquête – sans assurance d’une sanction derrière. Le Real devrait donc faire l’objet d’une enquête dans ce domaine. Mais si une clémence de l’UEFA, compte tenu des faibles dépenses madrilènes les années précédentes, ne serait pas à exclure.