Ultimate magazine theme for WordPress.

Rencontre Macky-Idy…le deal des fauteurs de troubles

0

Poignée de mains à la Maison du parti Léopold Sédar Senghor : Pas de deal entre Macky et Idy

L’on a tendance à aller très vite en besogne au Sénégal. Parce que le Chef de l’Etat, Macky Sall qui s’était rendu le week-end dernier à la Maison du parti Léopold Sédar Senghor pour présider la journée d’hommage au défunt premier secrétaire du Parti socialiste, Ousmane Tanor Dieng, et que sur place, il a trouvé le leader de Rewmi, Idrissa Seck, et qu’ils se sont serrés la main en souriant, des individus mal pensants, voient déjà un deal entre les deux hommes.

De quel deal, veut-on parler ? Être des adversaires politiques ne signifie à notre connaissance être des ennemis jurés. Par la force des choses, le Chef de l’Etat Macky Sall, Idrissa Seck sorti deuxième lors de la dernière élection présidentielle, d’autres leaders politiques comme Malick Gakou se sont tous retrouvés à la Maison du parti Léopold Sédar Senghor pour l’hommage rendu à ce grand serviteur de l’Etat qu’était durant toute sa vie, Ousmane Tanor Dieng. Un homme dont l’histoire retiendra, entre autres, sa qualité de rassembleur.

Le Président Macky Sall et Idrissa Seck, le leader de Rewmi pouvaient-ils se rencontrer sur les lieux, et s’ignorer royalement ? C’est-à dire, ne pas se serrer la main et avoir tous deux la mine renfrognée. En quoi leur poignée de mains ponctuée de sourires, peut-il déranger ? En quoi, le Président de la République, dans son discours mentionnant Idrissa Seck et Malick Gakou pour montrer que les hommes politiques de quelques bords politiques qu’ils soient, sont tous animés du désir de servir le Sénégal, doit-il déranger ? Où est le deal dans tout ça ? Il n’existe que dans la tête de ceux qui le disent.

D’ailleurs, quelles sont les raisons qui pourraient justifier le deal entre les deux hommes ? Idrissa Seck a eu l’amère expérience de 2007, lorsqu’à la veille de la campagne électorale de 2007, il avait rencontré le Président de la République de l’époque, candidat sortant, Me Abdoulaye Wade. Alors qu’il avait toutes chances de remporter cette élection. Malgré sa place de deuxième à l’issue de ce scrutin, il aurait pu tout de même le remporter si ce n’était que des Sénégalais qui voulaient voter en sa faveur, déçus de son comportement avaient préféré accorder leurs suffrages à d’autres candidats.

S’il y a un deal entre les deux hommes, il doit être en tout cas, celui qui mènera Idrissa Seck au Palais de la République en 2024. D’ici, cette échéance, Idrissa Seck ne fera rien qui pourra amenuiser ses chances de devenir cinquième Président de la République.

Et, Macky Sall peut-il être prêt à scier la branche sur laquelle, il est assis pour, à l’issue de son deuxième et dernier mandat, faire un deal avec un adversaire politique comme Idrissa Seck et lui laisser prendre le pouvoir ? Et ceux qui sont dans son camp ? C’est-à dire que Macky Sall les laissera à la merci d’un adversaire politique qui demandera des comptes et enverra même en prison certains d’entre eux. Ils ont tout faux ceux qui parlent de deal Macky – Idy.

La rédaction de Xibaaru

laissez un commentaire