Ultimate magazine theme for WordPress.

Sonko insulte la République et veut être…président

Ousmane Sonko, leader du parti les Patriotes du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (Pastef)
1

C’est du jamais vu depuis 1960. Un opposant qui insulte la République, piétine ses symboles, rejette ses lois et défis ses autorités, c’est une première. De Mamadou Dia à Valdiodio, de Wade à Dansokho en passant par Majmout Diop, Puritain Fall, Abdoulaye Bathily, Landing Savané, Mamadou Diop Decroix et aujourd’hui, Karim Wade, Khalifa Sall, Barthélémy Dias, Malick Gakou, Abdoul Mbaye et Mamadou Lamine Diallo, aucun n’a osé insulter la république comme Ousmane Sonko.

Dans son déplacement le vendredi dernier à Kaolack pour soutenir le « Y’en a marriste », Landing Mbessane Seck alias Kilifeu, Ousmane Sonko a déclaré ce qui suit : « Nous avons entendu dire que le préfet du département a soutenu que tant qu’il est préfet de Kaolack aucune marche ne sera accordée, nous lui disons qu’il soit prêt car nous allons revenir à Kaolack pour organiser une marche avec ou sans autorisation »…avant d’ajouter : « Que le Magistrat en charge du dossier ne pense même pas à délivrer un mandat de dépôt à Kilifeu »

Incroyable ! une déclaration va-t-en-guerre. Un homme politique qui défie un préfet et menace un magistrat…du jamais vu ! Le grand opposant Abdoulaye Wade n’a jamais tenu un propos déplacé à l’encontre d’un magistrat en 26 ans d’opposition…C’est la première fois que des magistrats sont menacés et des hauts fonctionnaires de l’administration territoriales défiés publiquement. Et dire que c’est un homme qui aspire un jour à être président de la république…Un président d’une république qu’il piétine.

Partout Ousmane Sonko sème la terreur. Ses partisans brûlent les maisons des avocats (Me El Hadj Diouf a vu sa maison partir en fumée), menacent de mort les journalistes (Maty 3 pommes a déposé plainte contre les partisans de Sonko) et inondent Facebook de commentaires des plus désobligeants. Et de son côté, Sonko lui-même menace toute personne qui a des liens avec l’état…Comme si l’état qui lui a tout donné pour devenir Inspecteur des impôts, était son pire ennemi.

Ousmane sonko n’est pas né avec une cuillère en or dans la bouche. Il va à l’école publique de la République, rentre à l’université publique de la république, passe avec succès le concours de L’ENAM et devient inspecteur des impôts…puis député du peuple. La République lui a tout donné. Depuis la maternité de Thiès où il est né, à sa résidence de la cité Keur Gorgui. Même son compte en banque est fourni et alimenté par la République…cette même république qu’il piétine et insulte.

Et pourtant cet homme veut devenir président de la république. Ousmane Sonko insulte les préfets et les magistrats qui sont sortis de la même école de formation que lui. Et demain il veut être le magistrat suprême de ce pays. Ce personnage irrespectueux et impoli veut devenir président du Sénégal…Comme Abdou Diouf le commis de l’état, Wade l’opposant au pouvoir et Macky Sall le pur produit du terroir. Ousmane Sonko, président, ce sera le choix le plus inattendu des Sénégalais.

La Rédaction de xibaaru

Afficher les commentaires (1)