Ultimate magazine theme for WordPress.

Troisième mandat…Macky accusé à tort et vilipendé

Macky Sall accusé à tort par des illuminés du troisième mandat
0

Violences, dérapages verbaux sur un troisième mandat ; Macky Sall doit siffler la fin de la récréation

Le débat autour d’un troisième mandat est relancé au Sénégal. Depuis que les Présidents ivoirien Alassane Ouattara et guinéen Alpha Condé ont annoncé qu’ils allaient briguer un troisième mandat dans leurs propres pays. Depuis, des voix s’élèvent au Sénégal pour mettre en garde le Président de la République Macky Sall contre toute tentation de les suivre.

Un débat très malsain qui commence à polluer l’atmosphère au Sénégal, reléguant même la covid-19 au second plan. Plus que toute autre chose, ce qui intrigue, ce sont les violences, les dérapages verbaux notés à travers certaines interventions pour mettre en garde le Président de la République Macky Sall contre toute idée de se présenter à un troisième mandat.

Des propos qui incitent les Sénégalais à la violence, alors que nous sommes loin de 2024. Certains en viennent à demander que l’actuel mandat du Chef de l’Etat soit écourté et que se tienne une élection présidentielle anticipée à laquelle, il ne prendra pas part. Des illuminés cherchent à mettre le feu dans ce pays.

Face aux défis de l’heure, les Sénégalais ont besoin de se mettre au travail. Alors que certains veulent plonger le pays dans le désordre, le chaos. Des gens prêts à tout pour que le Sénégal sombre. Le Président de la République Macky Sall doit mettre fin à tout ça. Afin qu’il puisse terminer dans la sérénité son actuel mandat. La covid-19 est là et met en danger tout le Sénégal. Plusieurs chantiers attendent Macky Sall sur sa table. Des urgences, il en existe pour que le Sénégal à un début stérile autour d’un troisième mandat en 2024.

La rédaction de Xibaaru

laissez un commentaire