Ultimate magazine theme for WordPress.

Un ministre cache la vérité à Macky sur un gros…problème

1

Le Sénégal s’apprête à vivre un gros problème du côté du monde rural. Et comme les membres de ce gouvernement sont des nullards, le ministre du département visé par le scandale ne prévoit rien, ne prépare rien et surtout cache la vérité à Macky Sall sur ce qui pourrait détruire le travail de plusieurs milliers de paysans.

L’économiste de xibaaru, lors une tournée dans le monde rural, a sillonné le bassin arachidier. Il a rencontré des coopératives paysannes, de gros producteurs d’arachide qui lui ont fait part de leurs inquiétudes sur la campagne arachidière de cette année. Selon notre spécialiste, les paysans sont livrés à eux-mêmes et ne savent plus à quel saint se vouer. Et le ministre de l’agriculture et de l’équipement rural n’a encore rien prévu pour bloquer le danger qui les guette…

Alerte sur la commercialisation de l’arachide : Craintes sur la campagne de cette année

Les producteurs d’arachide doivent avoir des soucis à se faire. Selon différents recoupements, la prochaine campagne de commercialisation de l’arachide risque cette saison de se tenir sans attirer une affluence des Chinois. Ces derniers sont déjà avertis des difficultés que risque de connaître la filière, cette année. C’est pourquoi, ils ont décidé de s’adapter en conséquence. Que ce soit la Chine, le Vietnam, l’Inde…, tous ces pays asiatiques ont en ce moment des difficultés avec leur fret.

En Asie, notamment en Chine, la priorité pour l’importation est sur d’autres produits, notamment les matières premières. La Chine est déficitaire sur certains produits. Elle a, par exemple, un besoin considérable d’approvisionnement en papier et tant d’autres produits. Pour se mettre à l’abri, les autorités de ce pays ont consigné la quasi-totalité des conteneurs des ports se trouvant sur l’ensemble du territoire national. Au grand dam des importateurs d’arachide qui doivent cependant se conformer à la situation. Ce qui va les rendre pour cette année, moins dynamiques, par rapport aux autres.

Des inquiétudes donc pour les producteurs sénégalais qui misent sur les Chinois pour écouler une grande part de leur récolte, avant de céder le reste aux huiliers nationaux. Les producteurs sénégalais préfèrent les Chinois qui achètent le kilogramme d’arachide à des prix largement au-dessus de ceux pratiqués au plan national. S’y ajoute, que la SONACOS et les autres huiliers nationaux ne peuvent à eux seuls, absorber toutes les récoltes des producteurs. Or, durant ces trois dernières années, si on se fie sur les statistiques fournies par les autorités sénégalais, la production d’arachide a à chaque fois, dépassé le million de tonnes.

Après donc, les producteurs d’oignons qui ont vu le surplus de leurs récoltes finir entre leurs mains à l’issue de leur campagne, ceux d’arachide risquent de vivre la même situation à cause de l’incompétence d’un ministre.

Et le ministre de l’Agriculture qui est sans doute alerté par ses services n’a encore rien prévu dans ce sens. Les producteurs d’arachide n’ont aucune alternative et le ministère de l’Agriculture ne s’est pas encore signalé. Le président Macky Sall est cette fois interpelé par xibaaru. Si l’Etat ne fait rien pour pallier l’absence des Chinois, ce sera une catastrophe dans le monde rural. Et cela risque d’aggraver la situation déjà précaire de nos paysans.

La Rédaction de xibaaru

Afficher les commentaires (1)