Ultimate magazine theme for WordPress.

Un pasteur tue un garçon de 7 ans pour un rituel d’argent

0

Un tribunal spécial des délits siégeant à Ikeja, dans l’État de Lagos au Nigeria, a condamné à mort un pasteur du nom de Erinmole Adetokunbo, et son complice, Adedoyin Oyekanmi, pour avoir tué un garçon de 7 ans à des fins rituelles.

Le juge Oluwatoyin Taiwo a rendu le verdict mardi 9 août 2022. Les condamnés ont été traduits en justice le 30 octobre 2017 devant le tribunal pour deux chefs d’accusation qui frisent le meurtre.

Selon le gouvernement de l’État de Lagos, les condamnés ont commis les infractions le 7 juin 2017 à Lagos. Ils ont été accusés de complot en vue de commettre un meurtre. Ils auraient décapité Rafiu et enterré la tête autour de l’autel de l’église, tandis que le corps était conservé dans un canal.

Adetokunbo a ensuite été appréhendé par des habitants. Il a avoué le crime et a nommé Oyekanmi comme son complice. Le duo a conduit une équipe de policiers à l’église où les restes de la victime ont été retrouvés.

Après quatre ans de détention provisoire, l’État a de nouveau traduit le condamné devant le tribunal des infractions spéciales le 21 septembre 2021 et le procès a commencé.

A la reprise du procès pour que le procureur présente un autre témoin pour prouver les allégations contre le condamné, le tribunal a été informé par le procureur de la République, Mme O. A. Bajulaiye et l’avocat de la défense, Mme Anthonia Otsokwa que les condamnés avaient décidé de modifier leur plaidoyer.

Par la suite, le juge a ordonné que leur plaidoyer soit enregistré et il leur a été lu en langue yoruba et ils ont plaidé coupable aux deux chefs d’accusation.

L’avocate d’État, Mme O. A. Bajulaiye, a ensuite examiné l’affaire et a exhorté le tribunal à les condamner en conséquence.

Demandant grâce, l’avocate de la défenderesse, Mme Anthonia Otsokwa, a déclaré au tribunal que les condamnés avaient pris conscience de leur infraction et avaient eu des remords pour la perte du jeune enfant.

« Nous supplions le tribunal d’envisager une peine d’une durée d’un an », a-t-elle plaidé…

Dans son jugement, la juge Taiwo a noté que l’affaire est très pathétique car les accusés ont comploté et ont tué un jeune enfant en lui coupant la tête à des fins rituelles.

« Ces accusés ont commis un crime odieux et ne méritent aucune pitié. Ils ont cruellement et intentionnellement tué un garçon de 7 ans, ce qui le prive, ainsi que sa famille, d’un brillant destin. La section 222 du pénal de l’État de Lagos avait imposé la peine de mort pour meurtre avec préméditation et je n’hésite pas à…lire la suite ici

laissez un commentaire