Une force souterraine de l’APR impose à Macky le 3ème Mandat

Sortie sur un autre mandat du Chef de l’Etat : Sory Kaba limogé par une force souterraine de l’APR

Sans management, le Chef de l’Etat Macky Sall vient de virer de son poste, M. Sory Kaba, Directeur général des Sénégalais de l’Extérieur. M. Sory Kaba fait ainsi les frais de sa déclaration soutenant que le Président de la République Macky Sall ne peut prétendre à un troisième mandat, comme le lui interdit la Constitution. Depuis sa déclaration, M. Sory Kaba avait subi toutes sortes d’attaques de la part des membres de l’Alliance pour la République (APR), parti politique dont il est pourtant membre.

Interdit au Sénégal, sous l’ère Macky Sall de dire qu’il ne peut prétendre à un troisième mandat. Sory Kaba l’a appris à ses dépens. Pourquoi, ne doit-on se prononcer sur un tel sujet, d’autant que le Président Macky Sall ne peut effectivement se présenter candidat lors de la prochaine élection présidentielle, comme le stipule la Constitution.

Une chose demeure. Au sein de l’APR, il existe des forces largement majoritaires pour qui, il faut tenter le forcing et imposer la candidature du Président Macky Sall à la prochaine élection présidentielle. Ce qui est sûr, c’est que le débat reste posé. Macky Sall peut-il prétendre à un troisième mandat à la tête de l’Etat du Sénégal ? Manifestement non ! Mais puisqu’il existe toutes sortes de subterfuges, il faut bien chercher un prétexte pour imposer une autre candidature du Président Macky Sall. Seulement, un tel coup passera-t-il face au peuple sénégalais qui en déjà administré la leçon à l’ancien Président de la République, Me Abdoulaye Wade ?

Thiémokho BORE