Voici le successeur caché de Macky Sall…

Le Président de la République, M. Macky Sall fait bien de cacher son jeu. Qu’est-ce-qui lui reste en ce moment, alors qu’il finit son deuxième et dernier mandat ? Si ce n’est de pousser toute l’équipe qui le soutient en ce moment de faire entrer le Sénégal parmi les pays émergents. Un vaste chantier pour le Chef de l’Etat qui, instruit par l’histoire, sait qu’il ne peut désigner ouvertement, en tout cas compte tenu du contexte, qui au sein de sa majorité, sera le candidat désigné à sa succession à la tête de l’Etat du Sénégal. Pourquoi, le ferait-il ? S’il ne serait que d’exposer ce dernier et de le mettre à la merci de ses adversaires qui vont se trouver aussi bien à la merci de son camp que de celui de l’opposition.

Le Président de la République doit ainsi agir en douceur et que le candidat favori à sa succession soit désigné loin des tintamarres. C’est dire que ceux qui s’agitent à sa propre succession et le manifestent aussi bien de façon ouverte, mais d’une façon inconsidérée et qui se trouvent dans le camp du Président de la République sont en train de scier les branches sur lesquelles, ils se trouvent assis.

A Amadou Ba, on lui prête l’intention de lorgner le fauteuil du Président de la République en vue de sa succession. En tout cas, depuis un certain temps, Amadou Ba est oui ou un non, la cible de nombreux adversaires politiques. Amadou Ba chercherait-il à occuper le fauteuil du Président de la République ? Sans aucune envergure nationale, Amadou Ba demeure hors de course pour le fauteuil du prochain Président de la République du Sénégal. Le sabre du Président de la République se trouve d’ores et déjà placé sur son cou, et ce dernier n’hésitera de le trancher d’ici 2024, et de l’empêcher financièrement à se constituer pour entretenir un éventuel électorat.

Amadou Ba out. Il subsiste le cas Aminata Touré au sein du camp présidentiel. C’est un secret de polichinelle, la Présidente du Conseil économique, social et environnemental a des ambitions présidentielles. Mais, elle se trouve éliminée de la course, que du fait de nombreux préjugés sociaux, le Sénégal n’est pas encore prêt d’avoir une femme à la tête de son Exécutif.

Il se trouve que l’ancien Premier ministre Mohammad Boun Abdallah Dionne, malgré son statut de ministre d’Etat, secrétaire général à la Présidence de la République, qui pourrait bien être candidat désigné à la succession du Chef de l’Etat, vient de sortir de la pénible épreuve de sa maladie. Ensuite, Mohammad Boune Abdallah Dionne est si fidèle au Chef de l’Etat Macky Sall qu’il s’effacera de la scène politique en même temps que ce dernier.

Qui alors pour être le véritable successeur de Macky Sall dans le camp présidentiel. Une personnalité qui n’a jamais affiché des ambitions, mais qui pourrait rassembler une large convergence autour de sa personne. Il n’y a alors qu’à trouver ce profil autour de l’actuel ministre des Energies et du Pétrole, M. Makhtar Cissé qui se retrouve comme le véritable successeur du Président de la République, Macky Sall. Même s’il n’a jamais affiché pour le moment une telle ambition.

La rédaction de Xibaaru