Révélations…Oumar Sarr accuse Karim Wade de manipulateur

Assurément, l’ancien Coordonnateur national du Parti démocratique sénégalais (PDS) qui a été déchu de ses fonctions par le secrétaire général national de ce parti, l’ancien Président de la République, Me Abdoulaye Wade, est un homme qui ne lâche du lest. Normal, avant de s’être reconverti au libéralisme, Oumar Sarr a été un militant du Trotskysme pour avoir été un des membres fondateurs de la défunte Ligue communiste des travailleurs (LCT).

On dit des Trotskystes des comploteurs en permanence. Ce qui signifie qu’ils savent également déjouer tous les pièges et garder une bonne lecture de la situation. Oumar Sarr, malgré son statut à lui de numéro 2 du PDS, qui avait juré sa fidélité au Pape du Sopi en acceptant que le fils de ce dernier, Karim Wade soit le candidat désigné du PDS à l’élection présidentielle de février 2019 dernier, a vite fait de se braquer. Oumar Sarr n’a jamais accepté le fait que Karim Wade qui vit d’un exil doré au Qatar ne revienne au Sénégal pour lutter avec tout le monde pour que sa candidature ne soit acceptée par le Conseil constitutionnel qui l’avait rejetée au motif que le fils de l’ancien Président de la République était déchu de ses droits civiques. Ceci évidemment, suite à la condamnation de Karim Wade par la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI) considérée comme illégale par le PDS ainsi que de nombreux acteurs politiques et de la société civile.

Oumar Sarr accuse Karim Wade de manipulateur

Aujourd’hui, déchu de ses fonctions au sein de la direction nationale du PDS du fait de sa participation au Dialogue national initié par le Chef de l’Etat, Macky Sall, Oumar Sarr soutient que c’est Karim Wade, le responsable de tous les malheurs au sein de son parti. Oumar Sarr demeure plus que jamais convaincu que c’est Karim Wade, le responsable de cette situation délétère que vit le PDS, du fait qu’il manipule à sa guise son père, Me Abdoulaye Wade en abusant de son amour.

Oumar Sarr qui a été l’invité de l’émission Face2Face de la TFM ce dimanche, n’a pu manquer de s’exprimer. « Lorsque le président Abdoulaye Wade est retourné au Sénégal, j’ai su que Karim n’allait plus revenir. Notre frustration était tellement immense qu’il ne nous a rien dit dans ce sens. On reconnait l’effort du président Wade qui, malgré son âge, a voulu venir voter. Karim n’a jamais communiqué sur son désistement et a même coupé toutes formes de communication. Quand j’ai parlé avec lui au téléphone, il m’a demandé de convoquer un Comité directeur, mais je lui ai fait comprendre quel discours tenir devant les militants et au cas échéant qu’il me l’écrive sur papier. Il m’a alors nommé Directeur de campagne alors qu’il savait nettement qu’il ne venait pas. Il jouait sur notre fidélité avec Me Wade qu’on considère comme un père. J’ai aussitôt senti un manque de respect notoire de sa part. Et, c’est là que j’ai décidé de prendre mes responsabilités. »

La rédaction de Xibaaru