Ultimate magazine theme for WordPress.

Yewwi et Barth tombent dans leur propre piège…Révélation sur une « sale » manipulation

2

Perdu par ses erreurs, Yewwi Askan Wi (YAW) opte pour le rapport de force. Benno Bokk Yaakaar (BBY) riposte aussi avec…force.

C’est parti pour des élections mouvementées au Sénégal. Alors que tous les yeux sont rivés vers la direction générale des élections (DGE), les démons de la violence refont surface. Cette violence va, encore venir de l’opposition. Et pour cause, le risque de forclusion de la liste départementale de Yewwi Askan Wi (YAW) à Dakar. En attendant d’en savoir un peu plus sur l’issue de cette affaire, les partisans de Khalifa Sall ne devraient s’en prendre qu’à eux-mêmes. Barthélémy Dias et sa coalition sont victimes de leurs erreurs.

Sauf miracle de dernière minute, Yewwi Askan Wi (YAW) ne fera pas partie des élections législatives à Dakar. Un éventuel risque d’invalidation de la liste de YAW plane dans l’air. Une information qui a mis le maire de la ville dans tous ses états. Barthélémy Dias, Abass Fall et Déthié Fall ont pris d’assaut la direction générale des élections (DGE) pour exprimer toute leur colère. Face à la presse, Dias-fils accuse Macky Sall de vouloir éliminer leur liste. Pour régler le problème, il appelle à la résistance et invite tous les jeunes à descendre dans les rues.

Mais cette fois-ci, la coalition Yewwi Askan Wi (YAW) est complètement tombée dans son propre piège. Si la liste qui circule sur les réseaux sociaux est réellement celle déposée à la direction générale des élections, Barthélemy Dias et Cie ont tort. Cette liste ne respecte pas la loi sur la parité. Il y a 2 femmes dur 7 personnes. Il devrait y avoir au minimum 3 femmes sur 7 . Et le désistement de certains leaders comme Madiop Diop n’arrange pas les choses. Pour parer à leur manquement, YAW accuse même Thiendella Fall d’avoir falsifié la liste.  (Voici la liste)

yewwi

Nos mousquetaires devraient apprendre à accorder leur violon avant de parler. Selon le mandataire national, il ne peut y avoir d’erreurs sur la parité de leur part. Mais cette liste publiée sur les réseaux sociaux dément Déthié Fall. On voit clairement que la parité n’y est pas respectée. Pendant ce moment, Barthélémy Dias, qui a sûrement constaté le non-respect de la parité, parle de démission des concernés. Deux versions qui se contredisent littéralement. Alors YAW devrait gagner en sagesse en apprenant de ces erreurs.

Ce qui s’est réellement passé…Révélation

Selon nos sources qui ont approché l’entourage de Ousmane Sonko, « la liste de départ avait 3 femmes sur 7« . Et notre source de révéler une manipulation malhonnête de la part de Barth et Déthié Fall: « avant de déposer la liste, Barth et Déthié Fall ont enlevé la 3ème femme qui était une partisane de Sonko qui suivait directement Abass Fall sur la liste. Et ils l’ont remplacée par un partisan de Barthélémy Dias. Et ils sont partis déposer à la hâte sans faire attention au respect de la parité car ils ont remplacé cette partisane de Sonko par un partisan de Barth« . le silence du leader du Pastef sur cette affaire confirme les révélations de notre source.

« Les juristes au sein de cette coalition devraient faire comprendre au maire de Dakar que l’article L 179, dont il se prévaut pour valider sa liste, ne concerne pas les cas d’erreur sur l’agencement paritaires des candidats investis », renseigne une source contactée par Xibaaru. Au lieu de se rendre à l’évidence et trouver les moyens juridiques pour contourner ce blocage, Yewwi Askan Wi opte par la manière forte. Barthélemy Dias invite les jeunes à descendre dans les rues, un appel qui rappelle celui de Ousmane Sonko en mars 2021.

yewwi

Pour une fois, le gouvernement ne devrait pas suivre certains opposants dans leur pensée suicidaire. Exceptionnellement, la direction générale des élections devrait laisser Yewwi Askan Wi remplacer les candidats qui se sont désistés. La DGE passerait outre la loi certes, mais elle permettrait à ces élections de se dérouler dans les meilleures des conditions. Perdu par ses propres erreurs, l’opposition ne laissera pas ses scrutins se dérouler normalement sans une liste de Yewwi à Dakar.

En attendant d’avoir le fin mot de cette affaire, Yewwi Askan Wi doit éviter toute action qui mènera ce pays dans le chaos. Ce qui se passe actuellement est le fruit d’un manque d’expérience de leur part. La situation que traverse Barthélémy Dias et Cie est loin d’être un avantage pour Benno Bokk Yakaar. « Si Yewwi est forclos à Dakar, alors les sénégalais n’iront pas voter le 31 juillet« . Les affidés de cette coalition mettront ce pays à feu et à sang. La coalition Benno a riposté à l’appel à la violence du maire de Dakar…

A la suite de cette déclaration musclée du maire de Dakar que les partisans du président de la République par la voix de Farba Ngom ont convoqué la presse au siège de l’APR pour porter la réplique au bouillant maire de Dakar ; « Barth, c’est à toi que je parle, on ne te concédera rien, on t’attend » a déclaré Farba Ngom rejoint par Zahra Iyane Thiam qui assène : « Trop c’est trop, on demande aux militants et responsables de Benno Bokk Yaakaar de se tenir prêts »

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

Afficher les commentaires (2)