20 ans de l’ASSAMM : Ansoumana Dione appelle à une meilleure prise en charge des malades mentaux

20 ans d’existence de l’ASSAMM : Déclaration d’Ansoumana DIONE

Ce 14 juillet marque l’anniversaire des vingt ans de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM). Pour rappel, c’est dans la nuit de ce jour mémorable de l’an 2000, que nous avons eu l’idée de défendre cette couche vulnérable de notre société. Partout à travers le pays, ils errent dans les rues, au nombre de trois milles, baluchons en bandoulière, avec tout ce que cela représente comme danger pour eux-mêmes et la sécurité publique.

Depuis l’apparition de la Covid-19 au Sénégal, des citoyens réclament leur prise en charge, pour une meilleure riposte à cette pandémie. Heureusement, leur revendication a déjà eu un écho favorable, avec l’engagement du Ministre de la Santé et de l’Action Sociale, Monsieur Abdoulaye DIOUF SARR, à nous accompagner pour la réussite de notre mission. Bientôt, nous procéderons au lancement de notre opération de retrait des malades mentaux de la rue, l’autorité sanitaire ayant déjà pris, dans ce sens, toutes les dispositions nécessaires, conformément aux vœux du chef de l’Etat, son Excellence Macky SALL. D’ailleurs, c’est dans cette dynamique constructive et salutaire que j’ai été nommé, moi-même, Ansoumana DIONE, Conseiller à la Direction Générale de l’Action Sociale, aux côtés du Docteur Arame TOP SENE, pour une meilleure prise en charge des couches vulnérables. C’est donc l’occasion pour nous, aujourd’hui, de remercier vivement le Ministre Abdoulaye DIOUF SARR, pour ce geste important, salué par l’ensemble du peuple sénégalais. A travers cette nomination, il ouvre un nouveau chantier important, le social constituant désormais la charpente de notre système sanitaire, tel qu’il a été démontré par le traitement gratuit de la maladie à coronavirus.

Pour toutes ces raisons, nous prions le Président de la République, son Excellence Macky SALL, de bien vouloir accompagner davantage le Ministre Abdoulaye DIOUF SARR dont l’engagement aux côtés des sénégalais, notamment, dans la lutte contre la Covid-19, a été magnifié par toutes les forces vives de la nation. C’est pourquoi, nous invitons, entre autres, les acteurs politiques, les syndicats, les citoyens, à taire toute querelle intestine, cette terrible maladie étant notre seul ennemi commun. Si l’on y prend garde, notre population risque de payer un lourd tribut dans cette pandémie, malgré les énormes efforts et sacrifices déployés par les autorités. Pour des raisons économiques et sociales, le chef de l’Etat a bien voulu assouplir les mesures restrictives mais cela ne signifie pas que nous devons baisser les bras face à cet ennemi impitoyable.

Concernant les malades mentaux errants, de potentiels vecteurs de la transmission communautaire, nous avons espoir qu’avec le Ministre Abdoulaye DIOUF SARR, leurs problèmes seront maintenant résolus, au grand bonheur des populations. Car, ce dernier a compris que cette couche particulièrement vulnérable, doit être prise en charge, pour venir à bout de cette pandémie. Aujourd’hui, 20 ans après la création de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM), si nous ne regrettons pas tout le temps perdu, nous le devons à l’actuel Ministre de la Santé et de l’Action Sociale.

Rufisque, le 14 juillet 2020, Ansoumana DIONE, Président de l’ASSAMM