Ultimate magazine theme for WordPress.

Abdourahmane Diouf…un heureux destin présidentiel (Chérif Ben Amar Ndiaye)

0

ABDOURAHMANE DIOUF : UN HEUREUX DESTIN PRESIDENTIEL !

Nous assistons actuellement, à contre-courant de l’actualité des locales, à une offensive médiatique de Abdourahmane Diouf président du parti AWALE contre le régime de Macky et ses démêlés nébuleux sur le projet du TER. Une stratégie de com menée intelligemment et avec le brio naturel qu’on lui connait.

Il mène ainsi une échappée solitaire mais salutaire pour l’opposition. Déjouant par ses thèses politiques qui font mouche dans l’opinion, la tactique de Macky consistant à entreprendre des inaugurations infrastructurelles pompeuses pour impressionner l’électorat.

Pour le TER, c’est raté! Le Président de AWALE a débusqué des scandales catastrophiques (juridiques, financiers, institutionnels et même fiscaux) dans la mise en œuvre de ce grand projet. Ses révélations fusent comme des missiles qui atteignent frontalement le pouvoir. Le cœur de la présidence s’est emballé au point de troubler les esprits. Quelle maladresse d’envoyer Mr Abdou Ndéné Sall en mouton de sacrifice répondre au Président Abdou Rahmane Diouf, un Juriste expert en négociations internationales! Ce dernier en a fait un Tabaski avant l’heure.

 

’opinion publique est désormais édifiée sur le fait que Macky continue de vendre nos bijoux de famille aux néo-colons français. L’électorat des locales en tireront les conséquences. C’est pourquoi l’opposition a tort de ne pas relayer le combat de Dr Abdou Rahmane Diouf dans la campagne des locales.

N’empêche le fringant président de AWALE occupe le terrain médiatique, en marge des brouhahas de la campagne électorale, pour se forger une carapace politique et un leadership politique. Autre stratégie ingénieuse : Ses analyses pertinentes sur les locales qui ne sauraient avoir un enjeu présidentiel quels que soient les résultats. Sa nature locale et électorale n’est pas de dégager une majorité de votes en vue des présidentielles. La majorité présidentielle inévitablement et inéluctablement sortante, ne pourrait en tirer profit. L’opposition risque plus d’y laisser des plumes que d’en tirer gain de cause. Les enjeux et les bénéfices électoraux sont ailleurs et à venir, dans les prochaines législatives. Abdou Rahmane Diouf l’a compris judicieusement et se place en pole position pour l’après élection locale.

Ses offensives médiatiques lui permettent également de court-circuiter et de débrancher les esprits malintentionnés qui voudraient le voir comme un faire-valoir de je ne sais quel mentor politique. Son passé rewmiste est définitivement derrière lui et son avenir politique se fera avec ses idées et ses propres ambitions. Le pouvoir actuel en a désormais une conscience factuelle.

Le président Abdou Rahmane Diouf, en pionnier programmiste, a déjà planté le décor des nouvelles idées et perspectives pour 2024. CF : (Son livre : DE LA CONCURRENCE A LA CONCORDANCE- Transitions démocratiques vers la première République Sénégalaise). Des idées révolutionnaires et avant-gardistes auxquelles la classe politique sera confrontée indubitablement.

Les nécessaires évolutions politiques indispensables telles que la démocratie concordante, le patriotisme économique, les nouvelles solidarités à inventer, les angles morts de notre écosystème politique à rectifier… seront au cœur des débats et des enjeux politiques pour 2024. Il sera impératif de repenser les Assises Nationales et d’initier les « Assises de Refondation d’une République Sénégalaise ».

N’est-ce-pas Mr Decroix ? Des perspectives alternatives autour desquelles toute l’opposition est conviée pour jeter les bases d’une alternance de concorde et non violente. En posant les jalons de l’après Macky et en incarnant un leadership politique majeur, Abdou Rahmane Diouf se forge ainsi un destin présidentiel. Il convient d’en faire un pari gagnant pour l’avenir.

Chérif Ben Amar Ndiaye

AWALE FRANCE

laissez un commentaire