Ultimate magazine theme for WordPress.

Santé mentale : Ansoumana Dione mérite les hommages de la Nation

Ansoumana DIONE, Président de l'Association Sénégalaise pour le Suivi et l'Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM
0

Abdoulaye DIOUF SARR rend un hommage mérité à Ansoumana DIONE pour services rendus à la nation.

Abdoulaye DIOUF SARR rend un hommage mérité à Ansoumana DIONE pour services rendus à la nation. C’est à cela que s’attendait la population, avec l’actuel Ministre de la Santé et de l’Action Sociale, à l’endroit du Président de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM). Au Sénégal, pourquoi les citoyens qui se sont sacrifiés pour le développement de leur pays, ne sont pas honorés, pour encourager la jeunesse ?

Qui, à part Ansoumana DIONE, a consacré plus de vingt ans de sa vie à travailler bénévolement pour les malades mentaux ? Qui avait rencontré le Président Abdoulaye WADE, le 22 novembre 2002, pour la construction, en 2004, du Siège de l’ASSAMM qu’il a créée le 1er août 2000 ? Au cours de cette audience avec le chef de l’Etat d’alors, Ansoumana DIONE ne pouvait-il pas trahir ses convictions, en privilégiant ses propres intérêts, au détriment de ses protégés ?

Après sa confiscation 2013, par le Professeur Awa Marie Coll SECK, cette structure, présentement, en état de délabrement avancé, a été baptisée feu Imam Assane CISSE, comme pour modifier, déjà, l’histoire, en y effaçant le nom de son concepteur, Ansoumana DIONE. Maintenant, c’est au tour du Ministre Abdoulaye DIOUF SARR de s’en prendre à lui, ignorant, du coup, sa mission régalienne, à l’égard des milliers de personnes, victimes de troubles mentaux.

Pour avoir considéré Ansoumana DIONE comme étant son ennemi, Abdoulaye DIOUF SARR perd l’estime que les sénégalais avaient pour lui. Pour rien au monde, il ne devrait pas agir ainsi, ce natif de Kaolack, n’étant intéressé que par le bien-être des malades qu’il défend. Malheureusement, il est persécuté par celui qui était censé l’accompagner dans sa mission. Heureusement qu’il a compris que c’est le difficile qu’est le chemin des grands hommes.

Pour le Ministre Abdoulaye DIOUF SARR, Ansoumana DIONE doit souffrir autant que ses protégés. Il n’a droit à aucun moyen de travail. Même étant Conseiller à la Direction Générale de l’Action Sociale, depuis 2020, ce digne patriote ne dispose ni de bureau, ni de véhicule. Pourtant, sa volonté et son courage devraient servir pour venir en aide aux malades mentaux errants, occupant les grandes artères et dormant sous tous les ponts, avec leurs tas d’ordures.

Rufisque, le 16 octobre 2021,

Ansoumana DIONE, Président de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM)

laissez un commentaire