Baba Gallé Diallo : « On ne gagnera la guerre contre le coronavirus… »

Une vague d’information sur le coronavirus submerge l’opinion publique
comme dans un tsunami. Hic et Nunc, par l’organisation et la méthode,
on doit arrêter l’avancée de cette vague qui prend de plus en plus de
hauteur et monte en puissance, alimentée par l’énergie patriotique de
concitoyens qui pensent bien faire or ils contribuent à l’amalgame et au
désordre.
En effet, dans cette quantité d’information inestimable qui circule, j’ai
choisi de parler dans cette contribution de deux messages adressés à
l’opinion publique à travers les médias. Le premier message adressé
est « restez chez vous » et le second message est celui que renvoie le
port de masque par certains journalistes, animateurs et chroniqueurs sur
les plateaux de télévision aux téléspectateurs.
« Restez chez vous »
Qui a dit ça ?
D’où tient-il cette information ?
Ce n’est pas du Président de la république.
Ce n’est pas du Ministre de l’intérieur.
Ce n’est pas du Ministre de la Santé et de l’Action sociale.
Donc de qui ? Les mesures que le Président de la République Macky
Sall a prises concernant les sénégalais de l’intérieur sont : (i) l’annulation
pour une durée de 30 jours de toute manifestation publique (ii) la
fermeture du port pour les bateaux de croisière (iii) la fermeture des
écoles, universités et crèches pour 3 semaines à partir du lundi 16 mars
2020 (iv) le renforcement des moyens de lutte contre le virus pour le
personnel de santé (v) l’arrêt des formalités pour les pèlerinages
religieux. *
On va vers la prise d’autres mesures inéluctables de protection et
d’endiguement de l’épidémie du COVID 19. Qu’on laisse à l’autorité
compétente de prendre les mesures qui s’imposent et de les annoncer.

La Parole a pleuré. On lui a demandé Parole pourquoi pleures tu ?
La Parole répond. « Je pleure parce que j’ai été dite par quelqu’un qui
n’en a pas le droit. Je pleure parce qu’on m’a dit au moment où on ne
devait pas me dire. Je pleure parce que j’ai été dite où je ne devrais pas
être dite ».
Portez un masque 
Où trouve-t-on un masque ?
Qui doit porter un masque ?
Quand doit on porter un masque ?
Le 3 mars, 2000 masques ont été volés à l'hôpital de la Conception de
Marseille. Et ce 19 mars, selon le quotidien La Provence, 400 masques
FFP2 ont été dérobés à l'hôpital Joseph Imbert d'Arles.
Concernant le Sénégal, il y a quelques semaines, on a noté une ruée
des populations vers les pharmacies au point de créer une
pénurie (d’après les comptes rendus de la presse). Et en zappant, sur
certains plateaux de télévision, j’ai observé ce 22 mars 2020 avec
étonnement que certains journalistes, animateurs et chroniqueurs ont
porté des masques.
Ce que je crois, en ces temps d’épidémie de coronavirus, les
journalistes, les animateurs et chroniqueurs doivent faire beaucoup plus
attention à leurs gestes sur les plateaux de télévision (port du masque).
Car ils ont un pouvoir d’influence non négligeable sur l’opinion publique.
De par leurs comportements, ils ne doivent pas être en contradiction
avec les consignes d’usage du port du masque. A mon humble avis, un
rappel des conditions d’usage s’impose. Cela nous permettra, sans nul
doute, d’éviter l’installation d’une psychose « masquemania » au sein de
la population. On gagnera certainement la guerre contre le coronavirus
mais avec organisation et méthode dans tous les secteurs de la riposte.
Par Baba Gallé DIALLO
Ancien rapporteur de la Commission Media et Communication
pendant l’épidémie Ebola