Ultimate magazine theme for WordPress.

Barthélémy Dias « lâche » Yewwi Askan Wi…le torchon brûle avec Sonko

2

Les élections législatives du 31 juillet 2022 font voler en éclats les coalitions. Yewwi Askan Wi n’échappe pas à cette dure réalité. Des leaders sont entrain de quitter le navire avant les échéances électorales. Les frustrations après les investitures et la mauvaise confection de certaines listes ont suffi pour faire partir cette coalition en vrille. Et le maire de Dakar, Barthélémy Dias, s’est perdu dans cette cacophonie. Le maire de Dakar semble avoir lâché ses nouveaux amis depuis qu’il a été sacrifié.

Entre Barthélémy Dias et la coalition Yewwi Askan Wi c’est le froid. Cette situation a commencé depuis que la liste de la coalition à Dakar a été sacrifiée. En effet, la liste présentée par le mandataire n’a pas respecté la loi sur la parité. Et, selon le décret numéro 2011-819 du 16 juin 2011 portant application de la loi instituant sur la parité absolue homme-femme, une liste non paritaire est irrecevable. D’ailleurs le recours introduit au niveau du Conseil Constitutionnel n’a pas réussi à régler la situation.

Barth avait même accusé la direction générale des élections d’avoir falsifié la liste. Avant de se rendre compte que l’erreur venait de Yewwi. Et le principal responsable de cette situation serait un membre de Taxawu Sénégal. Depuis lors, il est devenu très froid sur la marche de cette coalition. Xibaaru a constaté que depuis l’éclatement de la vérité au grand jour, le maire de Dakar ne s’affiche plus avec Khalifa Sall et ses camarades de Yewwi. Les deux dernières sorties de la coalition le prouvent à suffisance.

Seuls Déthié Fall, Khalifa Sall, Cheikh Ahmed Tidiane Youm ou Ousmane Sonko étaient présents lors de ces face à face avec la presse. Personne ne voyait l’ombre de Barthélémy Dias. Ce qui est suffisant pour dire sans risque de se tromper que le maire de Dakar a pris son propre chemin. A la tête de la municipalité la plus importante, il ne serait pas malin que Barth s’aventure avec des leaders qui n’ont que le rapport de force en tête. Depuis un certain temps, Dias-fils a gagné en maturité politique.

Il a mis de côté ses attitudes de « cow-boy » pour gérer la ville de Dakar. Ce qui semble bien fonctionner car la ville de Dakar reçoit beaucoup de délégations étrangères qui viennent échanger avec le nouvel homme fort de la capitale sénégalaise. Et selon son entourage, Barthélémy Dias veut changer ses rapports avec l’administration centrale pour le bien de sa ville car des tensions avec l’état ne peuvent que nuire aux projets de développement de Dakar.

Et la dernière sortie de Ousmane Sonko pourrait justifier ce froid entre Barthélémy Dias et Yewwi Askan Wi. Le leader du parti des patriotes pour le travail, l’éthique et la fraternité (PASTEF) avait déclaré face caméra que Barth n’était pas un leader. Une déclaration susceptible d’avoir créé un certain malaise entre les deux hommes. En bon socialiste, Barth a livré suffisamment de combats qui ont fait de lui un leader au même titre que le patriote en chef.

Seul Barthélémy Dias pourra éclairer la lanterne des sénégalais sur la position qu’il a adopté ces derniers jours. Mais quoiqu’il en soit, le maire de Dakar semble avoir une attitude plus rationnelle que ces camarades de Yewwi. Jusqu’au moment où ces lignes sont écrites, personne ne l’a vu demander aux jeunes d’aller défier les autorités comme le préconise certains leaders de YAW. Cette attitude responsable démontre clairement que les ambitions de Barth dépassent les élections législatives. Il vise la grande présidentielle de 2024.

Le divorce est sur le point d’être prononcé entre Barth et Yewwi Askan Wi. Le maire de Dakar prend de plus de distance avec ses camarades. Et si Barth fait cavalier seul, il deviendra le plus grand problème que Sonko devra affronter pour 2024.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

Afficher les commentaires (2)