Bataille africaine pour un siège au Conseil de sécurité de l’ONU

Ce Jeudi, Djibouti a formalisé par une réception dans un grand hôtel de New York le lancement de sa candidature. Le 7 novembre, le Kenya avait fait de même dans un autre établissement hôtelier proche de l’ONU. L’opposition entre les deux pays couvait depuis plusieurs mois, elle est désormais étalée au grand jour et ne pourrait être résolue avant l’élection de juin à New York que « lors d’une réunion de chefs de la diplomatie ou un sommet de chefs d’État africains », estime sous couvert d’anonymat un ambassadeur d’un pays de l’Union africaine (UA).