Cheikh Tidiane Gadio appelle l’Etat à appuyer « la formation et le perfectionnement » des journalistes

Le député Cheikh Tidiane Gadio a appelé jeudi l’Etat du Sénégal à « appuyer la formation et le perfectionnement » face aux dérives et à la baisse de niveau observée dans le monde de la presse.

« De grands intellectuels ont marqué la presse au Sénégal. Mais actuellement, le niveau a fortement baissé et cela pose sérieusement problème », a souligné le député lors de la plénière de l’Assemblée nationale consacrée au vote du budget du ministère de la Culture et de la Communication pour l’exercice 2020.
Selon l’ancien ministre des Affaires étrangères, « l’Etat doit appuyer la formation et le perfectionnement des journalistes. Il doit accompagner la formation et les écoles dans la mutation du métier ».
Cette perspective « demande de l’aide et de l’appui. Il faut faire un effort dans ce sens », a ajouté Cheikh Tidiane Gadio, intervenant sur la question de la formation des journalistes.
Pour la députée de Pikine Khady Ba, « il faut aussi aider les jeunes reporters qui sont fatigués et qui sont surtout dans la précarité ».
Dans le même sillage, sa collègue Awa Niang insiste sur la nécessité d’améliorer les conditions de travail des journalistes.
La députée Sokhna Dieng Mbacké a pour sa part plaidé pour le renforcement des moyens aux organes de presse publics.
« Malgré tous les reproches faits aussi bien au quotidien national Le Soleil, à la Radiotélévision sénégalaise qu’à l’Agence de Presse Sénégalaise, ils sont en train de remplir une mission de service public, donc il faut renforcer les moyens financiers », a-t-elle ajouté.
Auteur : Aps