Ultimate magazine theme for WordPress.

Bignona : l’ASC Tenn Bi réclame la dissolution de l’ONCAV

0
Une décision de la commission de saisine de l’ONCAV met l’ASC TENN BI de la zone 1 A de l’ODCAV de Bignona dans tout ces états. A l’origine, une évocation portée par ladite ASC à l’ASC BFC de la même zone.
Ayant eu gain de cause au niveau de l’ODCAV et de l’ORCAV, la décision a été cassée par la commission de saisine de l’ONCAV ce qui a provoqué la révolte de tout un quartier mobilisé autour de son ASC.
Ils ont fait face à la presse ce Samedi. Voici la déclaration lue par Abib Diémé, secrétaire administratif de l’ASC TENN BI
DÉCLARATION DE PRESSE DE L’ASC TENN BI DE BIGNONA
MESDAMES MESSIEURS LES JOURNALISTES, CORRESPONDANTS DES ORGANES DE LA PRESSE AUDIOVISUELLE, ÉCRITE ET LA PRESSE LIGNE
MESDAMES ET MESSIEURS
Nous sommes à un tournant décisif de l’histoire du sport amateur en général et les navétanes en particulier.  En effet nous sommes témoins depuis quelques semaines d’une situation inédite dans le cadre du mouvement navetane à travers des comportements et de décisions indignes et qui font honte à l’honneur de la jeunesse et du sport de la part de l’ONCAV de Dakar en particulier son président Mr Amadou Kane et ses acolytes soit disant membre d’une honteuse commission de saisine à savoir Mr Abdoulye Cisse, Malick Sy, Arona Bathily, et Moustapha Dieng.
En effet dans le cadre d’une évocation de l’ASC TENN sur un joueur du BFC âgé de 17ans 3 mois et qui a pris part à un match en categorie senior, l’ODCAV de Bignona avec le soutien de l’ORCAV de Ziguinchor avait donné raison à notre ASC en considérant que conformément à l’article 20 les catégories d’âge suivantes sont retenues par l’ONCAV :
• U 13 (moins de 13 ans)
• CADETS : (13, 14, 15, 16, et 17 ans)
• JUNIOR /SENIOR : 18 ans et plus
• VETERANS : 40 ans et plus
Ainsi ce joueur qui avait 17 ans et 3 mois au moment de la confection de sa licence ne peut logiquement pas  être en catégorie Junior/Senior conformément aux dispositions de l’article  20 avait pris part au match senior opposant l’ASC TENN BI et le BFC.
Constatant la violation du RG, l’ODCAV de Bignona composé de personnes dignes, honorables, impartiales, ont fait preuve de hauteur, d’équité et de transparence en faisant appliquer le droit en sanctionnant l’ASC BFC conformément aux dispositions du règlement général. Nous félicitons ces valeureux hommes de l’ODCAV de BIGNONA et de l’ORCAV de Ziguinchor qui sont des exemples de probité et d’intégrité et qui font honneur au football et surtout le mouvement navetane.
Non satisfait de la décision juste et équitable de l’ODCAV, l’ASC BFC a usé de sa proximité et ses accointances de certaines personnes de l’ONCAV de Dakar qui ont apporté une assistance technique dans la formulation de la lettre de saisine. Pour préparer leur forfait, la ZONE 1/A de l’ODACV qui n’a pas été impartiale dans cette situation a d’abord suspendu le secrétaire général de la ZONE 1/A membre de l’ASC TENN BI pour des raisons fallacieuses sans notification officielle et sans respect des dispositions du règlement général.
Après avoir écarté le SG, la lettre de saisine est enfin envoyée à la honteuse commission de saisine de l’ONCAV qui avait déjà préparé la sentence avant la réception officielle de la lettre de saisine.
Ainsi dans sa décision, la commission de saisine atteste que le joueur incriminé âgé de 17 ans et 3 mois au mois de septembre 2021 date de confection de la licence n’est plus cadet mais plutôt en catégorie Junior/Senior.
Un crime n’étant jamais parfait, cette honteuse commission de saisine composé de personnes de probité et de moral douteuse évoque que le joueur avait 17 ans révolus au moment de son anniversaire au mois de juin pour justifier sa qualification en catégorie senior.
Pour une situation similaire que cette incompétente commission avait examiné le 28/12/2019 opposant l’ASC JANT BI de la zone 8 de  Sandiara à l’ASC NGAKANE 03, a considéré que le joueur Ibra Dieng né le 18/01/2002 Sandiara n’avait l’âge requise pour jouer en catégorie senior et a fait perdre par pénalité l’ASC fautive. Considérant que les navetanes démarrent le plus souvent vers juin/Juillet au plutôt ,  en faisant l’extrapolation,  ce joueur devrait être âgé au minimum de 17 ans et 6 mois.
La question qu’on se pose est la suivante : Pourquoi le joueur de l’ASC JANT BI qui devrait être âgé au minimum de 17 ans et 6 mois au moment des faits a été sanctionné par l’ONCAV car considérant qu’il n’avait pas l’Age requise pour jouer en catégorie senior , alors que celui du BFC âgé de 17 ans et 3 mois au moment de la confection de sa licence a été maladroitement considéré par cette nébuleuse commission de saisine de l’ONCAV comme étant de catégorie de Junior/Senior ?
S’agit –il d’une incompétence de cette nébuleuse et honteuse commission de saisine qui a un bas  niveau de français ou ont –ils été hypnotisés et ont eu des pertes de mémoire dans  la lecture des dispositions de l’article 20 du règlement général.
Ainsi considérant que nous avons été victime d’une injustice d’un système gangréné par le copinage, l’impartialité et la tortuosité nous avons décidé de poursuivre le combat pour que la vérité jaillisse et que plus jamais une  telle injustice de ne produise dans le future pour le respect et la crédibilité du mouvement Navetane.
Nous avons pensé démissionner de l’ONCAV pour rejoindre la structure rivale. Mais nous avons pensé que ce sera trop facile car c’est indirectement accepter l’impunité, l’injustice et la tortuosité dans le mouvement navetane. Ainsi nous avons décidé de rester et de nous battre à l’intérieur. Ainsi les mesures suivantes sont prises par notre ASC pour protester contre cette décision injuste :
1. La suspension de la participation de notre équipe cadette qualifiée pour jouer les demi-finales. Une correspondance a été envoyée au président de la Zone 1/A  pour Information
2. Nous allons saisir les juridictions de notre pays avec l’appui de nos avocats pour que le droit soit dit conformément aux dispositions du règlement général de l’ONCAV
3. Nous allons mettre en place une plateforme pour une pétition « RENDRE JUSTICE A L’ASC TENN BI » : afin de réclamer :
a. Au Ministère de sport de procéder à un audit financier et technique de l’ONCAV afin de vérifier la sincérité de la gestion
b. La révision des textes de l’ONCAV pour la limitation des mandats. En effet ce sont les mêmes personnes constitués de réseaux de copains et d’amis qui gèrent le mouvement navétane depuis  des décennies et il existe une absence manifeste de démocratie et d’alternance car il existe probablement des intérêts inavoués de personnes qui sont protégés ;
c. Réclamer le ministère des sports, la dissolution de l’ONCAV et de ses démembrements et la mise en place d’un comité ad hoc chargé de procéder à la révision des textes pour assurer la limitation des mandats et préparer la prochaine assemblée générale.
Ainsi nous appelons tous les ASC du pays épris de justice et qui veulent redonner au mouvement navetanes sa crédibilité dont la promotion de la justice, de l’équité, et la transparence seront érigés en règle de signer massivement la pétition que nous allons bientôt lancer  en vue de mettre en état de nuire la turtuosité de cette nébuleuse commission de saisine de l’ONCAV qui ne constitue pas un exemple de probité pour la jeunesse et le sport.
L’ASC TENN BI
POUR UNE JUSTICE ET L’QUITE DANS LE MOUVEMENT NAVETANE
laissez un commentaire