Bruno D’Erneville étale ses doutes sur l’efficacité du Vaccin…

Monsieur le Président de la République, avez vous lu Yaye Fatou ? Vous allez donc payer des vaccins chers, avec une logistique de conservation coûteuse (-80°C sans doute), avec des résultats escomptés hasardeux en laissant sur le carreau notre personnel soignant ? Ils n’ont même pas le minimum pour se protéger au quotidien contre la contamination par les malades covid et vous prétendez les vacciner en priorité contre la covid… pour les protéger ?  Avez vous vu tous ces agents de la santé qui débrayent pour cause de non-paiement de leurs salaires comme ceux de Dabakh hier…c’est tout simplement innommable !!!! A tous ces médecins qui critiquent ceux qui doutent du vaccin, qui les traitent de complotistes, prétendant que leurs avis sont infondés je leur réponds qu’aucun d’entre vous, les pro-vaccins, n’avez sorti de votre bouche des certitudes. Présentez nous des documents pour attester de l’efficacité de ces produits s’il vous plaît. Pour des scientifiques vous nous demandez tout simplement de CROIRE en ces vaccins comme des talibés. Vous-mêmes ne les connaissez pas, vous n’avez aucune idée de leur efficacité ni de leur contenu, ni même de leur adaptation réelle à un virus qui a encore muté. Je me demande vraiment à quoi ont servi des études, qui plus est, scientifiques, si c’est pour cultiver une foi aveugle en des « saints » d’un nouvel ordre venus  nous « protéger ». Ce qui rassure est que l’esprit humain reste encore vigilant car de grands scientifiques, réputés dans la santé, nous confortent et le disent avec vos propres mots de spécialistes ! Finalement la logique n’est pas une affaire d’études ni de professionnels.  L’homme ne retournera pas à l’âge de la pierre taillée. Nous resterons donc droits dans nos bottes tant que vous ne nous aurez pas donné vos preuves ! Parmi ces preuves vous avez encore la latitude, par votre bonne foi, de prendre les deux injections requises en guise de cobaye mais laissez le droit aux autres de ne pas encore être convaincus, car les effets immédiats ne préjugent en rien des effets à moyen et long terme.
La loi 46-2020 vient d’être votée à l’Assemblée malgré les cris d’orfraies… allons seulement ! Nous verrons bien quelles en étaient les intentions profondes mais sachez Président que le Sénégal reste debout même quand son hémicycle se couche.

 

Par Bruno d’ERNEVILLE 
Président du PAC