Carla Bruni choquée par François Hollande…la vérité

Carla Bruni choquée par François Hollande : interrogé par Le Point sur les dessous de l’une des images marquantes des obsèques de Jacques Chirac, lundi 30 septembre, l’ancien président de la République donne sa version des faits…

Bouche bée, yeux écarquillés, moue étonnée, l’air hagard et le regard dans le vide… Carla Bruni semblait choquée par une messe-basse de François Hollande. Lundi 30 septembre aux obsèques de Jacques Chirac, l’ex-Première dame et l’ancien président de la République ont offert l’une des images les plus commentées de cette journée hommage. Installés côte à côte à l’église Saint Sulpice, les deux semblaient en pleine discussion à voix basse lorsque François Hollande lui a murmuré quelque chose à l’oreille. Enfin ça, c’est ce que tout le monde pensait… Parce que selon lui, la scène ne s’est pas déroulée de la même manière.

Sur Twitter, un journaliste du Point a expliqué avoir contacté François Hollande pour avoir le fin mot de cette histoire qui passionne les internautes et les médias. A Emmanuel Berretta, l’ex-chef de l’Etat a livré une étonnante explication… et assure qu’il « n’a rien dit à Carla Bruni ». Si la Première dame a réagi de la sorte, c’e n’est rien de moins qu’une « création propre ». Une analyse pour le moins déconcertante, puisqu’en regardant les images de l’enterrement de Jacques Chirac, François Hollande apparaît clairement en train de parler avec l’épouse de Nicolas Sarkozy… Aurait-il honte d’avoir provoqué une telle moue durant une journée de deuil national ?

L’explication de François Hollande est d’autant plu farfelue qu’elle est bien loin de celle avancée par Carla Bruni. Sur CNews dans la soirée du lundi 30 septembre, le journaliste Jérôme Béglé a expliqué avoir joint l’ex-Première dame à ce sujet. Sans « raconter en détail » sa réponse, il a confié que la messe-basse du compagnon de Julie Gayet était « très banale » et qu’elle n’avait « rien d’une révélation » : « Je pense que la télévision ajoute beaucoup, on a l’impression qu’il y a un véritable effroi sur son visage, mais c’est simplement de l’étonnement. » Selon lui, Carla Bruni aurait été « surprise » par une parole « lié à Bernadette Chirac », et à son état de santé préoccupant. Visiblement pour François Hollande, c’est motus et bouche cousue.