Ce que vous risquez si vous critiquez le Roi du Maroc…C’est grave !

L’auteur des propos diffamatoires à l’encontre du roi Mohammed VI et du corps médical de l’hôpital Saniat Rmel de Tétouan a écopé de deux années de prison ferme assortie d’une amende de 5.000 dirhams.

Selon le site Al Oumk, le jeune homme a été poursuivi pour non-respect des symboles du pays, outrage à agents publics pendant l’exercice de leurs fonctions et atteinte à la pudeur.

Le suspect avait enregistré une première vidéo dans une salle de soins de l’hôpital, injuriant le Souverain et accusant le corps médical de négligence et de dilettantisme.

Tentant de se justifier dans une deuxième vidéo, le jeune homme regrette son attitude et ses propos obscènes, sous prétexte qu’il était dans un état instable.

Selon l’article 179 du Code pénal, « est condamné d’un à cinq ans et d’une amende de 5.000 à 50.000 dirhams toute personne portant atteinte à la personne du roi ou du prince héritier ».