Ultimate magazine theme for WordPress.

Combien gagnent les médaillés aux JO…Les primes par pays

Amandine Buchard fière de sa médaille d'argent dans la catégorie -52 kg aux JO de Tokyo, le 25 juillet 2021 (Ph AFP)
0

Plus d’une semaine après le début des Jeux olympiques 2020 à Tokyo, plus de 500 médailles ont déjà été distribuées. Si tous les sportifs reçoivent les mêmes trophées, ils n’en tirent pas le même revenu.

Le Comité olympique ne donne en effet aucune prime aux médaillés. Chaque pays décide de rémunérer ou non ses champions et fixe les montants des primes. Et tous ne sont pas logés à la même enseigne. Des disparités importantes existent selon les pays, et les plus riches ne sont pas forcément les plus généreux.

65.000 euros pour une médaille d’or en France

En France, les athlètes sont rémunérés par l’Etat. L’or rapporte 65.000 euros, l’argent 25.000 euros et le bronze, 15.000 euros. À cela s’ajoutent pour les fédérations des médaillés 35.000 euros pour l’or, 15.000 euros pour l’argent et 8000 euros pour le bronze. Des primes qui servent notamment à récompenser les entraîneurs des athlètes.

Certains de nos voisins européens se montrent plus généreux. L’Italie verse ainsi 179.000 euros à ses médaillés en or et l’Espagne, 94.000 euros. A l’inverse, les champions allemands ne reçoivent que 18.500 euros.

On pourrait penser que les médaillés américains touchent le pactole aux JO, mais il n’en est rien. Les Etats-Unis rémunèrent même moins bien leurs athlètes que la France. L’or rapporte ainsi moins de 32.000 euros (37.500 dollars), l’argent 19.000 euros (22.500 dollars) et le bronze, à peine 13.000 euros (15.000 dollars).

Des sommes relativement basses pour le pays le plus riche du monde, mais finalement assez élevées si on les rapporte au nombre de médaillés américains – ils étaient déjà 61 le 2 août.

Singapour, pays le plus généreux

En Chine, chaque champion olympique reçoit 26.000 euros tandis qu’en Russie, c’est environ 50.000 euros. Le pays hôte, le Japon, a pour sa part promis 38.000 euros aux vainqueurs.

Les pays avec le moins de chance de médailles sont finalement les plus généreux. Singapour, qui n’a, au moment où nous écrivons ces lignes, remporté aucune épreuve, promet ainsi les plus grosses récompenses avec 627.000 euros (744.000 dollars) pour l’or, 313.000 euros (372.000) dollars pour l’argent et 241.000 euros (286.000 dollars) pour le bronze.

Hong Kong se classe à la deuxième position en offrant quelque 543.000 euros (644.000 dollars) pour l’or, suivi du Kazakhstan, où la médaille suprême rapporte 211.000 euros (250.000 dollars). Les athlètes suédois ou britanniques peuvent être jaloux: ils ne recevront, eux, aucune récompense financière.

laissez un commentaire