Ultimate magazine theme for WordPress.

Comment Sonko fuit la malédiction Adji Sarr…la stratégie

0

Célèbre jusqu’à l’affaire Adji Sarr, Ousmane Sonko a perdu de sa superbe après les émeutes de mars 2021. Sa côte de popularité a chuté auprès des familles religieuses et les chapelles politiques se méfient de lui et de son aura entachée. Il a beau dire et beau faire, l’ombre d’Adji Sarr le poursuit partout où il passe…Au point de le surnommer « l’homme des salons ». Et aujourd’hui Ousmane Sonko a trouvé une parade, celle de s’accrocher à des figures respectables pour masquer « sa « plaie »…

Ousmane Sonko, seul dans sa course pour les Locales se fera appeler « l’homme des salons » de massage. Mais Ousmane Sonko qui s’allie avec des personnes aux mœurs irréprochables, peut noyer sa mauvaise réputation par la sagesse de ses alliés. Et le leader du Pastef a trouvé la bonne solution en mettant en hibernation sa fierté d’homme anti système pour devenir comme un politicien lambda en quête du pouvoir. Sa présence dans la coalition est un remède à la malédiction Adji Sarr

Le Sénégal se réveille le vendredi 5 février 2021 avec ce gros titre qui barre la UNE des Journaux : « Plainte contre Ousmane Sonko : Le patron du Pastef accusé de viols et de menaces de mort. ». La victime se nomme Adji Sarr et est masseuse dans un salon appelé le « Sweet beauté ». Ce fut le début d’une longue et douloureuse affaire qui va occasionner la mort de 12 jeunes sénégalais lors des émeutes du mois de mars…

Et depuis lors, Ousmane Sonko est poursuivi par cette sulfureuse réputation de client de « salon de massage » dont certains cachent en réalité des maisons closes avec des expertes de massages sensuels. Au Sénégal, jamais un politicien aussi côté n’était tombé bas. Et pour la suite de sa carrière politique, Ousmane Sonko doit se débarrasser de cette tunique sale qui lui colle à la peau…Et la grande coalition est la solution.

Moustapha Sy annonce la création d’une grande coalition qui regroupera le parti Démocratique Sénégalais (PDS), Les Patriotes Africains du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (PASTEF) le Taxawu Dakar et le Parti de l’Unité et du Rassemblement (PUR). Sonko l’antisystème dans une coalition qui pue le système. Ses partisans ont du mal à comprendre, son idéologie foulée au pied et sa fierté rengainée… Une stratégie pour lui de se servir de cette coalition pour se refaire une beauté politique.

Karim Wade, Khalifa Sall et Serigne Moustapha Sy sont sans reproches. Ils ont des casiers judiciaires mais sont loin d’être catalogués comme des « hommes à femmes ». Et Aujourd’hui, Ousmane Sonko cherche à faire peau neuve avec cette coalition. Les électeurs ne verront plus l’homme du « Sweet beauté » à cause de la présence de khalifa Sall, Karim Wade et Moustapha Sy…C’est la coalition et non l’homme Sonko. Une belle trouvaille pour effacer une affaire de viol pendante encore devant la justice…

Les autres alliés de la coalition n’ont pas compris que Sonko se sert d’eux pour effacer ce passé douloureux. Pour eux, s’allier au troisième de la présidentielle est un atout. Maintenant reste le problème des investitures dans les localités qui sera un vrai champ de bataille. Sonko voudra gagner certaines grandes villes, le PDS voudra reconquérir des villes perdues, Khalifa Sall cherche à maintenir sa prédominance sur la capitale et Moustapha sy n’a qu’un seul objectif, contrôler la commune de Tivaouane pour combattre l’actuel Khalife des Tidiane…

laissez un commentaire