Coronavirus…Un atelier d’orientation pour journalistes et animateurs à Kédougou

La salle de réunion du centre de santé de Kédougou a abrité ce mardi 17 mars 2020 un atelier d’orientation des journalistes et animateurs de radio sur l’épidémie du coronavirus (COVID-19).

 Le Coronavirus est une maladie découverte en 2019 d’où son appellation COVID-2019. C’est l’un des cas de maladies respiratoires aigües. Le coronavirus constitue un véritable de santé publique. Depuis son apparition à une date récente, il y a eu 177 664 cas confirmés avec 7040 décès. Ces chiffres évoluent au jour le jour. C’est ce qui inquiète davantage la communauté internationale qui est en train de se mobiliser pour dresser un barrage à cette épidémie.  Le Sénégal a enregistré 26 cas positifs dont 24 sont encore sous traitement. Tous ces cas ont été importés.

Les modes de transmission les plus fréquents sont les contacts rapprochés, les mains et les gouttelettes de salive. Le temps d’incubation du virus varie entre 2 à 14 jours avant la sortie des symptômes tels que des manifestations fièvre dépassant les 38 degrés, des maux de tête, la fatigue, la sueur, une gêne respiratoire. La durée de vie du virus à l’extérieur de l’organisme varie entre 3h à 9 jours. Cependant Ces symptômes ne sont pas suffisants pour confirmer qu’un patient est atteint de cette maladie. Il faudra toujours faire un diagnostic poussé surtout si le sujet provient d’une zone où sévit déjà le coronavirus. C’est ce diagnostic qui permettre de confirmer ou d’infirmer la situation sanitaire du sujet par rapport au coronavirus.

A l’instant, aucune thérapie n’est disponible pour traiter le corona virus (aucun vaccin, aucun médicament pour traiter le coronavirus). Les médecins ne font que traiter pris individuellement chacun des signes que présente le sujet (fièvre, maux de tête, mal de gorge…)

Pour lutter contre cette maladie, il y a lieu de mettre l’accent sur les mesures préventives. Il faut se laver régulièrement les mains, se couvrir le nez avec un masque, (un pour la personne infectée et un autre pour la personne non infectée).

M Ismaïla Ndiaye, le responsable du Bureau régional de l’Education, de l’Information pour la Santé de la Région médicale de Kédougou a également apporté des clarifications sur quelques concepts, sur le vocabulaire adapté à utiliser pour éviter toute confusion dans la tête des citoyens ou semer la panique au sein des communautés.

Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.sn