Côte d’Ivoire : comment Ouattara compte vaincre Bédié en 2020

A un an de la prochaine élection présidentielle, le parti d’Alassane Ouattara affûte ses armes. Le Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix( Rhdp) peaufine sa stratégie pour venir à bout de ses adversaires, dont les plus sérieux restent le parti d’Henri Konan Bédié, le Pdci et la plateforme qu’il a mise sur pied.

Dans sa dernière parution du 8 au 14 septembre 2019, Jeune Afrique consacre un dossier à ce qui se prépare au sein du Rhdp dans la perspective de l’élection présidentielle de 2020. On y découvre, que pour gagner ce scrutin, plusieurs scénarios sont envisagés.

Le parti au pouvoir se prépare à l’éventualité où il pourrait passer au premier tour en raflant une bonne partie de l’électorat. C’est du moins ce que confie un responsable du Rhdp au confrère. « Nous estimons aujourd’hui, sur un corps électoral qui devrait avoisiner les huit millions d’électeurs, nous pouvons compter sur près de trois millions de voix(.) Nous avons fait des simulations avec une participation maximale de 70% », rapporte l’hebdomadaire panafricain.

Une autre éventualité envisagée par le Rhdp, c’est la non-présentation de l’ex-chef de l’Etat Laurent Gbagbo à ce scrutin. Le pouvoir, croit savoir le confrère, pourrait mettre cela dans la balance dans le cadre des négociations en vue de son retour au pays. Dans un tel cas de figure, le Rhdp s’attend à affronter le président légal du Front populaire ivoirien( Fpi), Pascal Affi N’guessan.

Une telle perspective apparaîtra comme du pain béni pour le camp Ouattara. Du moins, si l’on s’en tient à ces confidences faites par un proche du chef de l’Etat au confrère : « Gbagbo ne sera pas candidat lui-même. En revanche, Pascal Affi N’guessan se présentera et cela va émietter l’électorat du Front populaire ivoirien ».
Afin de d’assurer une victoire certaine à son camp, Alassane Ouattara s’investit lui-même pleinement dans la préparation de cette échéance cruciale. Même s’il y a peu de chance qu’il s’y engage lui-même, pour un 3emandat. A en croire, en effet, l’hebdomadaire panafricain, Ouattara rêve de voir son Premier ministre Amadou Gon lui succéder. Aussi mouille-t-il lui-même le maillot en recevant députés et acteurs de la société civile à sa résidence de la Riviera Golf, « depuis plusieurs mois ». On le voit, le Rhdp travaille secrètement à rafler la mise devant Bédié et sa plateforme, en 2020.

Le banco