Ultimate magazine theme for WordPress.

Voici les deux plus grands échecs du gouvernement de Macky Sall

Le bilan du président menacé par l'incompétence des ministres
0

Macky Sall rattrapé par les errements de son gouvernement…à 65 jours des Législatives. L’incompétence des ministres risque de compromettre sa majorité à l’Assemblée…

La bataille pour les élections législatives du 31 juillet 2022 vient de connaître une pause. Au moment où les partis politiques, coalitions et candidats indépendants étaient dans la guerre pour des fauteuils à l’Assemblée nationale, un drame les a fait revenir à la raison. Cette tragédie remet sur la table du président Macky Sall ? deux problèmes qu’il peine toujours à résoudre. Rattrapé par son échec sur ces deux secteurs, le locataire du Palais vient de se mettre dans une très mauvaise posture à deux mois des législatives.

S’il y’a quelqu’un qui mérite d’être aidé c’est bien le Président Macky Sall. A chaque fois que le chef de l’Etat croit avoir fini de solutionner les problèmes des sénégalais, il est rattrapé par la réalité. La réalité n’est autre que le gouvernement a échoué à résoudre les problèmes du secteur de la santé. Nos hôpitaux continuent d’être plus malades que les malades qu’ils doivent soigner. Ce qui en fait des mouroirs qui hantent le sommeil des populations.

Un énième drame s’est produit à l’hôpital Mame Abdou Aziz Sy de Tivaouane. Un incendie a coûté la vie à onze (11) nouveau-nés. Une nouvelle tragédie qui démontre clairement que les problèmes au niveau des structures sanitaires sont loin d’être réglés. Il est bien bon d’inaugurer de nouveaux hôpitaux. Mais cela ne sert absolument à rien d’avoir un nouvel hôpital qui n’est pas bien équipé. Quand bien même les rares qui sont équipés peinent à respecter les normes de sécurité.

Sinon comment expliquer que dans un hôpital aussi grand que celui de Tivaouane il n’y ait que deux extincteurs qui marchent sur les sept que compte l’hôpital. C’est juste de la négligence de la part du personnel de l’hôpital mais aussi du ministère de la santé qui est incapable de faire des audits sérieux au niveaux des structures sanitaires du pays. L’État est aussi criminel que ces agresseurs qui tuent pour un portable.

Au lieu de dépenser des milliards pour des futilités, le gouvernement de Macky Sall devrait s’atteler à déceler tous les problèmes des hôpitaux et les solutionner avant qu’un Joola bis se produise dans ses structures. Malheureusement après l’enquête, quelques têtes vont être coupées, des indemnités vont suivre puis les choses continueront comme si de rien n’était. La santé est malade et l’ex ministre Diouf Sarr a échoué c’est la triste réalité. Abdoulaye Diouf Sarr a été limogé jeudi  après le drame qui a emporté 11 nouveau-nés. « Il était temps » disent la majorité des sénégalais dans les réseaux sociaux.

macky
Abdoulaye Diouf Sarr, ancien ministre de la Santé et de l’Action sociale

Mais la santé n’est pas le seul domaine dans lequel le gouvernement de Macky Sall a échoué. L’éducation est le pilier le plus important pour un pays et il est négligé au Sénégal. A quelques mois des grandes vacances, les enseignants ont repris les grèves de plus belle. Leur radicalisation menace les examens de fin d’année. Leur ministre de tutelle fait partie de la grande liste des ministres catastrophes. Et pourtant le locataire du Palais refuse de se séparer de cette personne qui représente le mal du système éducatif sénégalais.

macky
Une grève des enseignants risque de perturber l’année scolaire

Les efforts des gouvernements successifs de Macky dans le domaine de l’éducation sont quasi invisibles. L’Etat préfère mettre des milliards dans la confection de tenues que de respecter les accords qu’il a signé avec les syndicats. Alors que le commandant en chef avait donné des ordres pour que le problème soit résolu une bonne fois pour toute. Mais les directives du président Macky Sall ne sont jamais respectées par ses hommes. Sinon, la question des abris provisoires serait un vieux souvenir.

A la veille des législatives, les questions liées à l’éducation et à la santé ajoutées à celle de l’insécurité pourraient coûter cher à Macky Sall et à sa coalition. Benno Bokk Yakaar risque de faire les frais des ministres catastrophes qui gangrènent le gouvernement. Pour éviter que la colère des sénégalais ne s’abatte sur lui, le Président de la République doit aller au-delà de l’indignation et prendre toutes les décisions qu’il faut. Sa survie politique en dépend…

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire