Ultimate magazine theme for WordPress.

Voici le nouveau « lutteur » de Macky qui veut terrasser Sonko

3

Le « mercenaire » du Macky pour attaquer Sonko

Entre Ousmane Sonko et le pouvoir c’est un amour impossible. Chaque jour, le fossé qui sépare le leader du parti des patriotes du Sénégal, pour le travail, l’éthique et la fraternité (PASTEF) et le président Macky Sall se creuse davantage. Le député accusé de viol par la jeune masseuse Adji Sarr ne rate jamais l’occasion de décocher des flèches vers le locataire du Palais. Une situation que les soutiens du Macky n’arrivent plus à digérer. Désormais ils ont sonné la contre-offensive. Et un homme mène les troupes vers leur ultime bataille.

Si les partisans de Sonko pensent qu’ils seront les seuls à détenir le monopole de la parole, ils se trompent lourdement. La mouvance présidentielle a sonné la révolte. Les gens de Benno Bokk Yakaar répondent désormais à toutes les attaques venant de l’opposition surtout celles lancées par le leader de Pastef et ses partisans. Sous la houlette de Aminata Touré, les beiges-marrons occupent le terrain. Mais un homme se distingue dans cette nouvelle armée de la coalition au pouvoir.

Il s’agit du maire de la Médina. Bamba Fall est devenu le nouveau bouclier du Macky pour cogner sur Ousmane Sonko. Lors de sa dernière conférence de presse, le nouveau transhumant a été trahi par son micro. On l’entendait dire, après avoir parlé à un ministre et un autre interlocuteur, : « Dis-lui qu’on est en train d’attaquer Sonko, j’ai organisé une grande conférence de presse, j’ai mobilisé tous les jeunes de Dakar, tu peux le suivre sur Buur News ». Un message un peu plus explicite sur le rôle que joue l’homme fort de la Médina dans les rangs de Benno Bokk Yakaar.

sonko
Bamba Fall, la nouvelle arme de Macky contre Sonko

Nommé ministre conseiller, Bamba Fall n’apporte aucun plus à la République. Sa nomination est juste une manière de casser la dynamique de l’opposition pour renforcer Benno Bokk Yakaar. Mais en recrutant Bamba, le pouvoir renforce ainsi son assise à la Médina que Seydou Guèye et Cheikh Ahmed Tidiane Ba n’ont pas été capables de gagner. Pure produit de la Médina, Bamba Fall n’a pas sa langue dans sa poche. Alors s’il y’a un homme capable de faire face aux attaques des Sonko Boys, ce sera surement lui…

Si Benno Bokk Yakaar s’est retrouvé à recruter des répondeurs automatiques face à Sonko, c’est parce que le leader de Pastef et ses « mercenaires » ont réussi à imposer une certaine dictature sur le terrain politique. Mais vouloir faire comme eux, revient à être comme eux. En effet, si la mouvance présidentielle s’aventure dans ce terrain, elle sera traitée de la même manière que les personnes qu’elles combattent. Car depuis que certains patriotes ont imposé cette dictature, ils ont mis leur parti dans la liste rouge des sénégalais qui voient en eux que violence et défiance envers les institutions de la République.

sonko
Bamba Fall (à droite) a rejoint macky sall

Alors si Benno recrute des « mercenaires » à son tour, elle ne vaut pas mieux que Pastef. On ne peut pas combattre un système et faire comme ce système. Déjà la nomination de Bamba Fall passe mal. Alors si cette même personne se transforme en mitrailleuse qui dégomme toute chose devant lui, alors cela devient problématique. Mimi Touré et ses camarades gagneraient à se départir de certaines pratiques s’ils veulent être mieux que la nouvelle race de violents qui polluent l’arène politique.

Un maire, ministre conseiller du Président de la République, qui ose fomenter des attaques contre des opposants, c’est grave. Si Benno Bokk Yakaar compte sur ces personnes pour gagner des élections, elle peut déjà plier bagages. Les sénégalais ne voteront jamais pour un parti ou une coalition qui prône des valeurs antirépublicaines.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

Afficher les commentaires (3)