Ultimate magazine theme for WordPress.

Dissolution du HCCT : Ousmane Faye descend Yewwi

0

Les conseillers municipaux et territoriaux s’apprêtent à aller aux urnes le 4 septembre prochain pour élire les membres du Haut Conseil des Collectivités Territoriales (HCCT). En prélude à cette date, les leaders de Yewwi annoncent vouloir introduire un projet de loi pour, disent-ils, dissoudre, par tous les moyens, cette institution de la République. Cette prétention de l’opposition a suscité la réaction de Ousmane Faye, leader de Manko Wattu Sénégal MWS qui ne peut approuver la démarche de l’opposition.

« Nous sentons, dans leur propos, que ces gars ne maitrisent pas ce qu’ils avancent. Non seulement ils n’ont pas la majorité à l’Assemblée, mais ils sont dans une ignorance qui les fait dire du n’importe quoi et à fomenter partout des inepties. Ça fait partie de leur jeu favori dont la finalité se résume à la rechercher, par tous les moyens, de buzz, juste pour susciter l’admiration des Sénégalais qui n’ont pas une connaissance claire du fonctionnement normal d’un État » accuse le leader de MWS.

Ousmane Faye se veut catégorique : « il faut disposer d’une majorité confortable à l’Assemblée nationale pour pouvoir introduire un projet de dissolution d’une institution de la République, et en l’espèce, Benno a déjà acquis la majorité. Mais encore, faudrait-il connaître les fonctions et les missions du Hcct avant de décliner un si sinistre projet de dissolution. Je dois rappeler que la coalition au pouvoir a déjà confiné l’opposition, lors des dernières législatives, à un statut minoritaire, ce qui l’empêche de prétendre à toute introduction de projet de loi. Mais ils font comme si de rien était et usent d’une communication de rêve pour susciter le mépris de nos institutions. C’est irresponsable et immature comme démarche », savonne le leader MWS.

Agacé par la démarche de la coalition Wallu, Ousmane Faye rappelle que « les libéraux faisaient partie de la dernière équipe du Hcct. Et donc, qu’est-ce qui a changé au point de s’associer à Yewwi, une coalition formée de personnes sans grande connaissance de la chose politique et qui, n’hésitent pas à convoquer le faux et à le brandir partout. On s’attendait à ce que ces libéraux les recadrent et leur fassent savoir que le projet de dissolution d’une institution est funeste et nécessite un majorité qu’ils n’ont malheureusement pas. Ils sont ridicules et il est temps que les Sénégalais les démasquent une bonne fois pour toute », cravache Ousmane Faye.

laissez un commentaire