Ultimate magazine theme for WordPress.

Pape Diop…porte-étendard de la transparence et vérité des urnes ?

Pape Diop, tête de liste proportionnelle Bokk-Gis-Gis-Liggeey
0

Enjeu post électoral: Pape Diop, porte- étendard  de la transparence et vérité des urnes?

Base de référence: « Et Nous donnâmes à Musa (Moïse) rendez-vous pendant trente nuits, et Nous les complétâmes par dix, de sorte que le temps fixé par son Seigneur se termina au bout de quarante nuits. Et Musa (Moïse) dit à Haroun (Aaron) son frère: « Remplace-moi auprès de mon peuple, et agis en bien, et ne suis pas le sentier des corrupteurs. » Extrait du coran Sourate 7 les murailles verset 142. Dans cet extrait Dieu fit part au Prophète l’histoire de Moïse s’agissant de sa passation de service à Aron. Tous deux avaient une mission divine : Lutter contre les corrupteurs dont principalement Pharaon et une partie du peuple d’Israël. Moussa « PSl » a fait son apprentissage à Madiyan auprès du prophète de la bonne gouvernance « S28V25 ». Il eut à tisser et entretenir ce sage, un partenariat vertueux et sobre « S28V28».                                                           

Dans son sillage prophétique Moise rencontra un homme hors du commun « S19V64-65-66 ». Cette relecture introspective du saint coran est de très loin un essai d’étalage de connaissance. Non mais de mettre en relief que l’atmosphère politique que nous vivons peut trouver solution dans le coran, Il suffit d’une actualisation voire adaptation à des fins de bonne gouvernance publique. A présent il est seulement question pour le Senegal de la meilleure passation de service à l’assemblée. Lequel moment est une invite à la fin de la corruption. Dresser une assemblée de rupture. Qui est le porte drapeau?

Le point d’interrogation a son pesant d’or dans le contexte de recherche de majorité absolue à l’Assemblée. La quintessence de la vérité des urnes est la traduction des expressions citoyennes des têtes de liste de l’opposition. Elle est  debout comme un seul homme. Les tenants de cette attitude se sont entendus. Les répondants leaders sans exception avaient opté pour une assemblée de rupture. Ils se sont alignés et au premier rang et pour une unité d’action commune. Une assemblée de rupture. L’opposition avait à l’époque tous les arguments pour justifier leur élan contestataire. La population dans une grande proportion a acquiescé en s’embarquant dans la pirogue menant à une majorité absolue au Parlement. Cette pléiade et /ou aile dure de l’opposition a battu campagne auprès du peuple et au sein de la diaspora. Ce fut avec une réelle motivation pathétique mais douée de sens républicain.                     

Pape Diop s’est bien illustré dans cette vague contestataire tout au long de la campagne. Il est la figure proue et tête de liste de la Coalition Bokk Guis And Liggey. Dans les circonstances actuelles le titre est un fardeau à porter pour bien de raisons dont l’espoir de la jeunesse de sortir du cycle infernal du chômage et de l’immigration clandestine. Dans cette charge la coalition dans son appellation et intitulé trouvera un terrain fertile dans le respect des déclarations tonitruantes  et paroles tenues devant un public acquis à la cause de rupture. Ce qui ressort des urnes est le reflet de l’aspiration d’un peuple éprouvé par la mal-gouvernance. Ce qui doit en être tiré n’est autre que ce qui suit : « Les coalitions en lice avaient chacune un objectif déclaré.                                                                                       

Pour Benno Bokk Yakar : il n’est pas question de laisser l’assemblée sous le contrôle de l’opposition. 

Pour les 7 autres coalitions de l’opposition : il n’est pas question de reconduire les fautes de la 13ème législature et perpétrer le scabreux management. Dès lors, gagner l’assemblée par une majorité absolue et/ou cohabitation fut le nerf de la guerre durant la campagne de l’opposition ». Extraits d’analyse tirés d’une étude articulé par un cabinet de jeunes sénégalais sur le thème : « Campagne électorale des législatives. Degré d’engagement  pour une Assemblée Nationale de rupture prônée par les têtes de liste de l’élection législative du 31 juillet 2022 : Forces, faiblesses, atouts, convictions, promesses électorales des parties prenantes?                                                                             

 Au moment d’écriture de ces lignes, la seule question d’intérêt générale  qui demande réponse est celle : Les « 3 faiseurs de Roi » à la suite de la proclamation des résultats définitifs ont-ils à cœur ce qui constitue l’expression des motifs de leur campagne électorale politique. 

Pour certains analystes avisés, « il y aura de rupture au Parlement ». Le peuple sénégalais a voté pour cette direction éclairée! A cette fin les positions de  Alassane Sall et Pape Djibril Fall sont limpides et claires comme eau de roche  Elles sont mentionnées dans la presse. « Il n’est pas question pour ces deux jeunes leaders de faciliter la tâche à  Benno Bokk Yaakar. « Ne point reconduire sciemment les mêmes fautes dans le management de l’assemblée en vue est un sacerdoce républicain ». Encore moins leur faciliter la tâche par quelconque partenariat politique. Les externalités négatives pouvant en surgir seraient un choc que subiront affreusement les personnes vulnérables. Laquelle entité leur ont fait confiance pour identifier et édifier une Assemblée au nom du peuple.

La presse a étalé les manœuvres politiques de Benno ciblant Pape Diop. « Telle démarche ne peut prospérer » ont dit des observateurs agréés dans leur pertinence d’avis politique. Ce sont des sages versés dans la science politique sénégalaise. A l’heure, Pape Diop est identifié comme le porte étendard du drapeau de la Rupture.                       

Pape Diop à travers ses expressions citoyennes a été définitif et sans ambages devant le peuple au sujet de la nécessité absolue de rupture. 

Serigne Saliou Fall

Président du Directoire  Scientifique du parti politique dénommé Mouvement pour la Démocratie et la Citoyenneté « MDC ».

Mbacké le 10 Août  2022.

laissez un commentaire